Guide de HIM > Timberman 70.3

Voici la troisième partie du guide avec Timberman. C’est officiellement la course préférée dans la région nord-est puisqu’elle est généralement sold-out fin janvier. Et pourtant… Son succès vient surement du fait que c’est la plus vieille course des 4.



Le woodstock du HIM.
http://www.ironmantimberman.com/

Transport : environ 4h30 de montreal
Hotel Aucune grande chaine d’hotels, les hotels sont éloignés du site, un bon nombre de bed & breakfast. Les tarifs sont modestes.
Logistique : L’expo et le carbo load n’est pas sur le site de course. De ce fait, vous devez aller chercher votre kit à l’expo et aller placer votre vélo après. Les deux sites sont peut-être à 20 minutes de route environ.
Zone de transition : Il n’y a pas de règlement particulier comparé aux autres courses brandés 70.3. Alors vous pouvez laisser votre sac sous votre vélo etc… C’est toujours un peu dangereux parce que certains finissent par prendre beaucoup de place. Mais l’espace est spacieux.
Expo : Expo extérieure où l’on comprends rapidement que Timberman est important pour la communauté… Gusgus uniquement à l’image de timberman 70.3. Tous les commanditaires officiels ironman n’étaient pas présent puisque la course est organisée par un indépendant. Mais cela est entrain de changer.
Organisation : Encore une course Endorfun organisation à taille humaine… On sent véritablement le besoin d’améliorer le produit à chaque édition. Étonnement, l’organisation est plus généreuse à Mooseman, mais elle reste au dessus de la norme.
Objets : 1 t-shirts + 1 casquette + une bouteille en acier
L’après course : Une belle médaille, un massage de 20 min, des produits powerbar à l’arrivée, un buffet incroyable à l’arrivée, même de la glace biologique fait par la famille de l’organisateur et de l’acool.
Les bénévoles : La communauté est vraiment présente, chaque aids station est thématique… Il y a les pirates, il y a les hockeyeurs qui vous lancent des balles de glace pour vous rafraichir… Mahleureusement, pour la partie vélo, c’est plate à mourir, peu de monde pour vous encourager!

imvi2017_banniere_trimesi_80x577

La natation : Natation en lac. Malheureusement, il y a énormément de bateaux qui circulent sur ce lac… Et l’eau ne semblait pas très propre, on dira que c’est psychologique… Hmmm. Aussi, fin aout, l’eau est chaude voir même trop. Même si le port du wetsuit était légal… Il ne l’aurait pas été selon les règles au canada. Selon certain, cela peut-être dangereux de porter un wetsuit causant une surchauffe.


Le parcours vélo : Un aller-retour de 90km, environ 700m de dénivelé. Le 25 premiers kilomètres et les 25 derniers  sont difficiles, il y a trois montées difficiles, sinon le reste est un faux plat descendant à l’aller et montant au retour. Ce n’est pas un parcours qui m’a vraiment impressionné par sa beauté, en fait je n’en ai que très peu de souvenir… La route était généralement en bonne état.


Le parcours de course à pied : 2 boucles, aller-retour, le parcours est assez facile, pas trop valonné, ce n’est pas un parcours spectaculaire, mais disons que les points de ravitaillement thématiques font passer le temps un peu plus rapidement. On voit que la communauté est très fière de participer.

Verdict : Hmm, je sais que cette course est la favorite des québecois pour différentes raisons, pas de grandes courses au Québec le même week-end et elle est tard dans la saison et de ce fait, cela donne plus de temps pour se préparer. Alors, j’attendais beaucoup de cette course. Outre le fait que le plateau des pros est impressionnant, ce n’est pas un parcours qui ne m’a pas impressionné. Cela reste une belle course et l’organisation est excellente. Vous avez la chance de vous faire remettre votre médaille à l’arrivée par Chrissie Wellington. C’est une compétition à faire si vous êtes un accro des 70.3 ou si vous désirez commencer dans cette discipline, c’est la plus facile et la mieux située dans le calendrier. Le parcours est très similaire à Mooseman.

2 commentaires