Ma saison de cross country

Le cross country en gros, c’est une course à pieds sur n’importe quelle surface sauf de l’asphalte. Enfin, c’est idéalement supposé être du gazon. Au Étas-Unis il est répandu de faire ces courses sur un terrain de golf. Mais bon, au québec, la température n’étant pas toujours clémente, la pelouse se transforme souvent en bouette épaisse après que 300 personnes avec des souliers a piquants aient couru leurs vies dessus…

imvi2017_banniere_trimesi_80x577

Bref je courais avec l’équipe de cross country du collège Ahuntsic. J’ai fait les courses de McGill au mont-royal, CADL à Laval, championnat régional à Ormstown, championnat provincial sur les plaines d’Abraham et pour finir la saison en beauté, les championnats canadiens à Camrose en Alberta. Rien à voir avec des courses sur route tant qu’à moi. La surface irrégulière et les côtes font que la gestion de l’énergie est pas mal différente. À Camrose, il y avait deux tours de 4k à faire avec quelque chose comme 14 côtes chaque. Au départ, j’ai laissé les gens partir et je devais être dans les bon derniers. Les départs sont killer, les premiers partent en fou et le gens essayent de suivre. Deuxième tour, il suffisait de dépasser tout le monde qui avaient cassé parce qu’ils ont trop ambitionné sur leur pace. À laval j’ai justement fait la pire course de ma vie à cause d’un départ beaucoup beaucoup trop vite… Après 1k j’étais déjà pété et le reste était pénible.

Personnellement je n’ai rien gagné, loin d’accoter le niveau, mais mon équipe a gagné le régional et la deuxième place au provincial. Notre meilleur coureur, Olivier Collin, ancien champion canadien, est arrivé 3e. Le cross, c’est un beau sport, je le recommande a n’importe qui qui n’a pas peur de se salir. Je salut toute l’équipe d’ahuntsic.

Hugo

Aucun commentaire

Commentaire fermé