Les scandales du week-end…

– Craig Alexander s’est fait voler ses vélos dont celui avec lequel il a gagné les championnats du monde…
enfin la chose fascinante… c’est que son vélo est un 51″!! pour 5 pieds 11 (?). Pour plus d’infos c’est ici.

– Ironman a créé un nouveau programme pour les pros, en payant 750$us, ils peuvent entrer dans n’importe quelle conpétition ironman ou 70.3, la pillule était déjà difficile à avaler parce que les pros pouvaient souvent entrer gratuitement dans les compétitions. Enfin, on leur a répondu qu’on devait créer ce système afin de pouvoir financer un programme anti-dopage… hmmm. Mais dans ce nouveau programme, il y avait un point qui semblait anodin et pourtant! Ironman ne donnera plus de bourse et ni de spots pour les pros qui arriveront à plus de 8% du temps du premier…

Et voila première course Ironman Malaisie.

Homme
1. Marino Vanhoenacker (BEL) 8:22:31 10 000$
2. Hiroyuki Nishiuchi (JPN) 8:50:52 6 000$
3. Romaine Guillaume (FRA) 8:54:38 4 000$
4. Justin Granger (AUS) 9:01:08 3 500$
5. Andres Venhorst (NED) 9:12:03 2000 => $0

Women
1. Belinda Granger (AUS) 9:23:33 10 000$
2. Edith Niederfriniger (ITA) 9:35:02 6 000$
3. Hillary Biscay (USA) 10:10:59 4 000$ =>0$
4. Ariane Monteceli (BRA) 10:15:17 3 500$ =>0$
5. Jocelyn Wong (USA) 10:20:32 2 000$ =>0$

Alors voilà, finalement Ironman ne payera que 4 gars et seulement 2 filles! L’argent n’est pas redistribué! Et en plus, les spots pour les championnats du monde ne sont pas  donnés…  Uniquement Vanhoenacke et Granger ont pu réclamer leur spot pour Kona. Les pros ne semblent pas du tout heureux de ce changement. Il est difficile de connaitre les effets de ce nouveau règlement, mais les pros « moyens » sont en danger!

– Le troisième scandale est énorme! Triathlète magazine qui est une institution en Amérique du Nord à été rachetée par le groupe Compétitor. Cela fait déjà plus d’un an, et ceci est un avis personnel, mais la qualité éditorial a plutôt évolué dans le bon sens. Le problème, c’est que Competitor s’est défait de toute l’équipe originale du magazine… Mais le truc, c’est qu’Ironman a décidé de récupérer toute cette équipe pour lancer son propre magazine, lava magazine (quel nom nul!… enfin ironman est déjà un magazine pour les bodybuilders)… Donc il va être assez intéressant d’assister à la réaction de Compétitor qui avait le monopole sur les magazines de triathlon…et oui, ils n’avaient aucun concurrents payants! Est-ce que triathlète magazine va commencer à critiquer l’institution Ironman, c’est fort possible. Aussi, le groupe Competitor à sa propre franchise dans le domaine de la CAP. Les marathons Rock’n Roll, ces courses poussent un peu partout aux États-Unins et leur succès est immense,  les rumeurs indiquent qu’ils veulent venir rentrer dans le marché du triathlon… tient tient…

C’est un peu étrange, Ironman qui organise des courses et qui veut devenir éditeur. Et l’éditeur Competitor qui veut devenir organiser des courses…

imvi2017_banniere_trimesi_80x577
Aucun commentaire

Commentaire fermé