Test > Tacx Satori Smart – la simplicité évoluée?

Tout athlète devrait posséder un home-trainer, la véritable question est de trouver le modèle qui correspond à vos besoins. Même si ce type d’appareils deviennent de plus en plus sophistiqués et interactifs, l’investissement peut-être dissuasif pour celui qui souhaite utiliser un rouleau occasionnellement.

Tacx offre un catalogue très varié, mais depuis quelques mois, elle a ajouté la technologie Smart à certains modèles. C’est quoi? Un dispositif qui permet d’être compatible avec les protocoles ANT+ et Bluetooth. Cela vous permet d’utiliser un simple compteur vélo ou votre téléphone intelligent. La Satori est le modèle le plus accessible doté de cette fonction.

Avec cet home-trainer, la marque hollandaise offre un produit traditionnel et simple puisqu’il fonctionne avec un frein magnétique accompagné d’un poids rotatif (16.2kg). Équipé de la même base que ses modèles haut de gamme, le système est très stable, robuste et silencieux à basse vitesse. Il est tout simplement difficile à différencier son son à celui de votre transmission de vélo.

De plus, avec sa commande à câble à 10 positions. Vous pouvez augmenter la résistance progressivement tout en gardant une expérience de pédalage assez réaliste (avec une puissance nécessaire).

99357_01_dLa véritable distinction du Satori Smart est qu’il est équipé d’un dispositif capable de mesurer la puissance, la cadence et la vitesse sans l’ajout de capteurs extérieurs. Les chiffres obtenus étaient généralement assez fiables (comparaison avec un capteur de puissance). Le Satori s’avère donc un outil intéressant pour un athlète qui désire s’initier à la puissance. C’est une aide très appréciable pour faire des intervalles et quantifier son travail avec des données comme le TSS. Même si un capteur de puissance s’avérera un outil plus approprié, le satori dépannera.

L’avantage est que le système étant capable d’émettre les données en ANT+ ou en Bluetooth, il est possible de le jumeler avec l’application de Tacx pour appareil intelligent (Android et iOS), mais aussi avec son compteur ANT+ ou une application comme Zwift et Trainerroad. Même si vous êtes limités dans les possibilités, il vous sera toujours possible de faire des entraînements de qualités.

Et les sensations?

Cela reste un système sans assistance motorisée et donc reliant uniquement sur l’inertie d’un poids en rotation. Cette fameuse sensation demande donc une certaine puissance et qualité en pédalage pour avoir une sensation en fluidité.

L’application de Tacx permet d’ailleurs de pallier à certaines problématiques puisqu’il est possible de calibrer l’appareil. Avec un simple test, il vous dira si le réglage pour le serrage entre le pneu et le rouleau est optimal. Cela permet d’éviter le fameux pneu qui glisse…

De plus l’application est capable de mesurer le grade théorique. Comme mentionné, le satori étant équipé d’un poids et non d’un moteur, son fonctionnement se base sur l’inertie du volant.  Malheureusement, on se rend compte que même avec la résistance la plus faible, on simule une pente de 2%. Cela explique donc pourquoi on trouve cela si difficile de faire du home-trainer. La bonne nouvelle, c’est que cela nous force à nous dépenser, la moins bonne, est qu’il est difficile de l’utiliser pour sa récupération où on souhaitera juste mouliner pour récupérer et bruler le lactate.

Malheureusement, puisqu’il est difficile de reproduire une pente de 0%, votre vitesse et kilométrage reflétera cette réalité. Impossible de baser des entrainements sur la distance.

Fonctionnement avec deux piles, le système se transporte très facilement.

On le recommande à tous ceux qui veulent faire du home-trainer occasionnellement et sans investir trop tout en souhaitant s’initier à la puissance.

imvi2017_banniere_trimesi_80x577
Aucun commentaire