Session d’élite > Nicolas Hemet – L’entrainement partagé

Nicolas Hemet est pro sur le circuit Ironman. Il est d’ailleurs l’un des premiers elites que Trimes a interviewé, il y a déjà 4 ans. NickTheQuick est reconnu pour son partage de ses connaissances. En voici une autre preuve. 

Alors ma séance préférée est une séance collective sur piste avec un groupe d’athlètes paradoxalement un peu voire très hétérogène.

En jouant sur les couloirs, on arrive à faire des départs communs (par exemple, (10*1’20 @ VMA dép:2’20) en restant chacun à sa valeur de VMA. Ainsi dans le cas présent, au couloir 1 d’une piste de 400m, la vitesse de déplacement requise sera de 18km/h et augmentera de ±0,34km/h par couloir ; 18,3km/h au couloir 2 etc… pour finir à 20,4km/h au couloir 8.

C’est un peu perturbant au tout départ puisque du retard est pris par les plus rapides dans les virages et rattrapé dans les lignes droites donc chacun doit au départ bien respecter ses allures/sensations sans se laisser « perturber » par le voisin. Mais une fois tout le monde calé sur ses allures, les bénéfices sont nombreux :

– EMULATION : chacun peut bénéficier de l’émulation d’un(e) ami(e) de niveau pas forcément tout proche et avec qui on peut ainsi réaliser une séance intense à même dégré d’investissement, chose impossible en ligne droite

– INDIVIDUALISATION : on peut travailler à son allure personnelle sans se griller ou être en sous-régime à vouloir rester avec le groupe juste au-dessus/dessous de son niveau

– PARTAGE : l’énergie du gros groupe ainsi formé et ce mix plaisir/souffrance vécu ensemble sont uniques.

– PRACTICITE : pour l’encadrant, divsion du nombre de départs à gérer. Au final avec 1 meneur fiable par groupe et simplement 3 (maximum 4) groupes de départ, on peut couvrir le spectre habituel des allures rencontrées dans un club, évitant ainsi les athlètes éparpillés partout sur la piste.

On peut néanmoins évoquer quelques limites :

– STRUCTURE : nécessite d’avoir à disposition tous les couloirs de la piste, ce qui n’est pas toujours le cas mais l’esprit de cette approche peut être respectée sur seulement 2-3 couloirs

– RIGIDITE : réalisable sur des multiples de 400m sinon cela perd du caractère pratique avec des calculs compliqués ou lignes dures à repérer

Ci-après tableau des allures pour ladit séance proposée en exemple.

Capture d’écran 2015-01-09 à 19.02.15

imvi2017_banniere_trimesi_80x577
Aucun commentaire

Commentaire fermé