5 erreurs à ne pas faire sur hometrainer.

Maintenant que le vélo à l’intérieur s’est imposé grâce aux avancées technologiques, afin d’optimiser ses entrainements, voici cinq erreurs à ne pas faire. 

La monotonie de l’effort.

Si les séances sur home-trainer sont généralement définies avec des intervalles avec des cibles de puissance et/ou des cadences à atteindre, cela reste des efforts très réguliers. Sur le terrain, un athlète doit savoir adapter son effort et changer son développement en fonction du terrain. Même à l’intérieur, il est possible de travailler sa gestion de l’effort en changeant la résistance/pente. Évitez les modes Ergo ou la résistance s’adapte automatiquement afin que vous gardiez le même niveau de résistance. Rien ne repliquera cela le jour de la course. C’est à vous d’apprendre à vous autoréguler en fonction du terrain, mais aussi d’apprendre à fournir un plus gros effort sur des montées courtes. 

À ce registre, il est donc important de bien travailler les spécificités nécessaires pour vos prochains objectifs. Pour un athlète ITU, Zwift peut s’avérer un outil très intéressant puisqu’il force l’athlète à se maintenir dans un pack (concentration) ou d’accélérer pour rejoindre un groupe en avant. 

Manque de travail en position aéro. 

Si vous êtes un lecteur régulier de Trimes, des progrès en puissance n’auront pas leur plein effet si vous n’êtes pas en mesure de tenir une position aéro. En comparaison avec une position optimale, on dit que pour chaque millimètre relevé, l’athlète perd 1 watt. Maintenant, pour être aéro, il faut travailler cette position en se renforçant musculairement.

Sur un home-trainer, votre position n’a pas d’effet sur votre vitesse. Il n’y a donc pas d’incitatif à s’entrainer à maintenir une position aéro. C’est pourtant un aspect essentiel pour réussir sa saison alors assurez-vous de ne pas négliger cet aspect.

Se stravatifier.

Maintenant qu’il est possible de courir en ligne (Zwift) ou de multiplier les ascensions (Kinomap), il existe un risque à vouloir sans cesse battre ses records, c’est de mettre de côté la polarisation dans ses entrainements. Face à un manque de variété et en fournissant des efforts trop semblables, cela n’est pas optimal. Votre corps pourrait rapidement se retrouver à court…

Un athlète doit savoir développer ses différentes facettes, autant en aérobie qu’en anaérobie. Il faut donc savoir résister à la tentation. Continuez à respecter une planification avec des efforts variés et avec des objectifs distincts à chaque sortie.

Ne pas protéger votre vélo. 

Comme vous devez le savoir, votre sueur contient du sel. Sachant qu’il est possible de beaucoup transpirer sur le vélo, il est primordial de protéger votre vélo. Sinon, le sel peut attaquer le vernis de votre peinture, mais surtout corroder vos roulements (jeu de direction).  

Perception de l’effort intérieur VS extérieur. 

C’est l’un des grands mystères du home-trainer, tout parait plus dur à l’intérieur. Certains avancent même qu’une heure de home-trainer correspond à 80 minutes à l’extérieur. 

Cela s’explique pour plusieurs raisons. Premièrement, sur home-trainer, vous effectuez un effort sans interruption causé par la circulation routière. De plus, vous êtes seul avec votre douleur. Les distractions se font plus rares, alors le contexte encourage l’athlète à se questionner sans cesse sur son effort.

Mais s’il semble plus difficile de générer une puissance X à l’intérieur, cela s’explique par deux raisons, le poids rotatif de votre home-trainer (volant) ne génère pas une inertie suffisante ou c’est tout simplement une question de chaleur. Une plus grande partie de votre corps est utilisée afin de modérer la température de votre corps. 

Au final, l’home-trainer ajoute des contraintes, la bonne nouvelle c’est que cela vous permet de progresser, la mauvaise, c’est que certains se découragent face à ce contexte. Trouvant l’home-trainer déjà très difficile, il y a un refus d’ajouter de la résistance, il faut pourtant briser plusieurs barrières afin d’oublier ces obstacles et s’adapter. Cela doit être considéré comme une opportunité à progresser.

 

 

1 commentaire