close
La fin d’une époque > Cecile Lejeune, seule triathlète sélectionnée pour les championnats d’Europe de cross.

La fin d’une époque > Cecile Lejeune, seule triathlète sélectionnée pour les championnats d’Europe de cross.

29 novembre 2016

La sélection vient de tomber pour les prochains championnats d’Europe de Cross. Si depuis quelques années, les triathlètes ont fréquemment obtenu leurs sélections, il suffit de penser à Emmie Charayron (vice championne de France en 2008) Cassandre Beaugrand (double championne de France cadette et junior), Étienne Diemunsch (argent espoir 2010), Maxime Hueber Moosbrugger (deux titres chez les cadets), les choses semblent être en mutation. 

Pourtant, l’année dernière, la seconde place de Vincent Luis lors des championnats France de cross avait provoqué une remise en cause dans le milieu de l’athlétisme. La presse spécialisée se questionnait s’il fallait être triathlète pour réussir en cross.

Pour le prochain Championnat d’Europe qui aura lieu le 11 décembre 2016 à Chia en Italie, seule la triathlète Cécile Lejeune a été retenue. Dans la catégorie des espoirs, Lucie Picard est remplaçante.

La fédération française d’athlétisme n’a donc pas retenu Cassandre Beaugrand (absente lors de la course sélective) puisqu’elle a sélectionné uniquement des athlètes présentes lors de la course sélective. 

Est-ce un recul pour nos triathlètes au niveau athlétique ou plutôt un changement de cadre.

Courir la saison de cross peut impliquer des changements dans la répartition entre les trois disciplines. Si participer à des courses de niveaux internationales permet d’accumuler de l’expérience, cela vient aussi interrompre une préparation. De plus, les saisons sont de plus en plus longues. À moins de présenter un profil complet, le cross n’est pas un passage obligatoire.

Dans ce dévoilement, la seconde info est la non-sélection de Vincent Luis. C’était pourtant un objectif annoncé de se qualifier pour ces euros. Si cela peut sembler paraitre une déception pour un athlète qui a partagé son rêve de remplir les critères pour courir les Jeux olympiques de Tokyo en 5000 et 10 000 mètres, il a probablement manqué de temps afin de préparer adéquatement ce premier objectif. 

selection

 

Commentaires

Alexandre Saint-Jalm

Alexandre Saint-Jalm

Né à Poissy, France, exilé à Montréal, Canada, Alexandre cherche perpétuellement à déchiffrer le sport d'endurance ainsi que son élite. Designer graphique de formation et passionné pour le triathlon suite à la performance de Whitfield à Bejing, il considère le sport comme vecteur de vie. alex@trimes.org