Courir en minimaliste, une solution pas si performante?

La technique en course à pied fait les manchettes depuis plusieurs années. Une simple étude de Daniel Lieberman en 2012 avait bouleversé le milieu. Son hypothèse se basait sur l’analyse de coureurs compétitifs. Selon Lieberman, ceux qui se réceptionnaient sur les talons avaient plus de chance de se blesser (fracture de fatigue). Son hypothèse se basait sur les faits que le taux de charge était plus important quand le coureur touchait le sol par l’arrière. De plus dans un autre étude, il avait aussi évoqué que les ceux qui atterrissaient sur l’avant du pied profitait d’une meilleure économie.

L’industrie avec donc rapidement emboité le pas. Les chaussures lourdes et ayant un gros talon ont alors été pointées du doigt. Pour certains, c’était d’ailleurs elles qui influençaient le geste.

5 chercheurs de l’Afrique du Sud dont le scientifique sportif, Ross Tucker de Sport Scientists viennent de publier une nouvelle étude qui vient de contredire en parti les récentes croyances.

Le but de leur travail était d’examiner les effets de la course « barefoot / minimaliste » sur le taux de charge ainsi que l’adaptation gestuelle (neuromusculaire) lors du changement de chaussures. L’étude a collecté des données de 51 coureurs. Ils ont rapidement observé deux groupes au « barefoot », les répondants et les non-répondants. Pour séparer les coureurs entre deux groupes, ils se sont baser sur le contact initial et l’angle sagittal de la cheville.

Dans les premières courses, le passage en « barefoot » a entrainé un taux de charge 54.1% plus grand qu’avec des chaussures traditionnelles.

Seulement 31% des coureurs ont réussi a diminuer le taux de charge en passant au barefoot, dans leur cas, on peut donc dire que le changement de chaussures est bénéfique. Mais pour les autres ?

Les chercheurs ont observé une corrélation dans les angles de la cheville (plan sagittal) lors de la réception et le taux de charge initial en barefoot. En d’autres termes, l’adaptation de votre geste avec des chaussures minimalistes n’est pas toujours instinctif. Seulement un tiers des coureurs auraient initialement cette faculté à mieux coordonner leur geste .

Dans cette variabilité à adapter sa biomécanique au barefoot, une grande majorité de coureurs ne tirait aucun bénéfice à courir en minimaliste. Les chercheurs ont observé dans le groupe des coureurs pour qui le passage en barefoot provoquait un taux de charge plus grand, que lorsqu’il repassait à des chaussures traditionnelles, il était en mesure d’avoir un taux de charge équivalent que des coureurs qui couraient pourtant sur l’avant du pied, et même sans une dorsiflexion augmentée.

Les chercheurs ont donc conclu que courir avec des chaussures minimalistes n’est pas une changement qui semble être suffisant pour changer les risques de blessures. Cela vient corroborer les récentes études qui appuient le fait que le coureur doit avant tout se concentrer à courir léger.

Maintenant, il ne fait pas écarter que certaines avancées technologiques. Certaines chaussures ont effectivement des semelles qui sont effectivement plus rebondissante. Deux études ont d’ailleurs ( Worobets et alTung et al)démontré qu’une semelle plus absorbante permet à l’athlète d’être plus économe.

Autre aspect très étonnant, les 5 meilleures performances en marathon ont été effectuée avec des Adidas Boost. Si l’on pourrait attribué cela à l’engagmenet d’Adidas de sponsoriser les meilleurs coureurs, à nouveau, une étude publiée dans le Journal of Sports Sciences in press a démontré que le matériaux utilisé (Boost) qui offrait soit disant un meilleur retour d’énergie avait effectivement permis à l’athlète de baisser sa consommation d’oxygène (comparaison avec une chaussure aux memes caractéristiques avec une semble traditionnelle).

Au final, avoir une chaussure minimaliste dans sa rotation de chaussures reste intéressant sur un aspect éducatif, il n’est pas synonyme de gain en performance. Croire que cette chaussure comme un passage obligatoire pour être plus rapide et sans blessure est sans conteste une erreur.

imvi2017_banniere_trimesi_80x577
Aucun commentaire