Dr Trimes > Pourquoi je ne progresse plus

Dr Trimes, après plusieurs saisons en triathlon, c’est la première fois que mes résultats stagnent. Même si j’ai l’impression d’avoir maintenu la même forme que dans le passé, je semble avoir atteint un plateau, certains me disent que cela arrive et que mon corps est fatigué. Quel est votre avis?


Évidemment, c’est une question très complexe puisqu’il y a une multitude de facteurs à prendre en considération. Il serait facile d’en conclure une mauvaise calibration dans vos entrainements et planifications. Malheureusement, c’est peut-être le dernier aspect à prendre en considération.

On s’explique, la réussite passe par un équilibre. Votre corps est soumis a deux types de stress soit physiologique (activité physique) mais aussi psychologique. Lorsqu’un athlète vit des difficultés dans sa vie professionnelle ou familiale, il s’ajoute une certaine fatigue. 

De plus, dans ton cas, puisque tu es conscient d’avoir atteint un plateau, on peut croire que cela t’attriste. Malheureusement, cela signifie que tu ne satisfais pas tes attentes. Cela génère un certain doute. Lorsque la confiance baisse, on est plus craintif dans les efforts. Certains vont jusqu’à commencer une course avec une certaine démotivation et malheureusement, l’athlète perd la notion du plaisir dans l’effort et les questions s’accumulent. Il se sent souvent pris dans un piège.

Le meilleur conseil que l’on peut te donner, c’est d’apprécier le fait d’être actif et de t’amuser. Les temps sont souvent très relatifs. Au final, il faut apprécier le fait de donner 100% le jour de la course.

imvi2017_banniere_trimesi_80x577

Maintenant, sur le plan physiologique, ce que l’on remarque c’est que les triathlètes ont tendance à en faire trop et ne pas respecter la stratégie du 80/20 (basse et haute intensité). Même à très basse vitesse, il y a des gains à faire, si ces séances se transforment en tempo, tu es rentré dans un combat afin de terminer tes semaines. Tu es tout simplement trop fatigué lorsqu’il est le temps de faire des séances avec plus d’intensité.

Il faut savoir arroser les plantes quand c’est vraiment nécessaire. Comme tu dois le savoir, on n’y gagne jamais quand la plante est trop arrosée.

Maintenant, le dernier aspect, c’est que le corps s’adapte lorsqu’il est soumis à des nouvelles contraintes. Pour un athlète, il y a un nombre d’heures qui est tout simplement impossible de dépasser. Il faut donc voir si tu peux intégrer des nouvelles pratiques comme la musculation, des séances en home-trainer avec du travail en résistance, inclure plus de dénivelés en course à pied. Les possibilités sont nombreuses. Il faut avant tout que tu sois convaincu par le type de changements que tu souhaites faire.

Aussi, dernier aspect très important, il est important de se munir de repère afin de pouvoir mesurer tes progrès ou pas. Il faut aussi trouver des stimulations, cela peut passer des groupes d’entrainements avec des individus légèrement plus fort que toi ou de nouveaux objectifs. 

Mais au final, n’oublie pas qu’il n’y aura pas de progression si tu ne t’amuses pas et que tu remplaces l’aspect ludique du sport par des attentes. 

N’hésitez pas à nous envoyer vos questions. 

Aucun commentaire

Commentaire fermé