Ironman 70.3 Dubaï > Javier Gomez souverain. Bertrand Billard 7e, si proche si loin.

Dans des conditions presque parfaites, Josh Amberger a rapidement pris les commandes de la course en sortant de l’eau avec un avantage de plus de trente secondes sur Javier Gomez (ESP). Si cet écart peut surprendre, il peut s’expliquer par le fait que l’espagnol revient d’une blessure au bras.

Malheureusement, dans l’opération, Betrand Billard est sorti de la T2 avec un retard conséquent de 3 minutes qu’il n’a jamais été en mesure d’effacer. Si le français est accompagné de David Plese (SLV) et de Ruedi Wild, l’écart avec la tête est resté constant tout le long des 90 kilomètres.

En arrière, Tim O’Donnell (USA), Manuel Kueng (SUI), Martin Jensen (DAN) et Tyler Butterfield (BER) ont été les grands agitateurs sur deux roues. Ramenant Josh Amberger dans le groupe, le tempo a été tout simplement trop rapide pour le quintuple champion du monde ITU, Javier Gomez. À ce moment, cela donnait l’impression qu’il n’était tout simplement pas près pour compétitionner à ce niveau. 

Butterfield Jensen et Amberger ont porté une dernière charge leur permettant de se délester de O’Donnell et de Kueng. Le trio s’est accordé une avance de 40 secondes sur ce groupe et de 3 minutes sur le groupe de Javier Gomez. Betrand Billard a alors repris le contact avec l’espagnol.

Mais comme en ITU, Javier Gomez a tout simplement été sur une autre planète en course à pied avec un semi en 1:10:44. Si Josh Amberger et Tyler Butterfield ont longtemps lutté en tête, ils ont du cédé la tête à Javi à 7 kilomètres de l’arrivée.

L’espagnol est donc dans la course pour le challenge Triple Crown avec son million de dollars. Cette victoire pourrait donc changer ses plans et l’encourager à participer au Championnat du monde de 70.3 qui auront lieu cette année aux États-Unis. 

À nouveau, avec cette performance, on rêve déjà à une course avec Kienle et Frodeno. Est-ce qu’elle pourra avoir lieu? 

En arrière Betrand Billard a réussi une belle course à pied en signant le 4e temps dans cette discipline. Cela lui permet d’accrocher une septième place. Malheureusement, sa natation le prive d’un résultat nettement plus concluant. 

Toumy Degham signe une 14e place avec un temps de 3:54:14. Vincent Morizot termine 19e avec une impressionnante perf à vélo, 2:02:57 et un temps total de 3:58:54.

Gomez, Javier ESP 1 1 00:24:11 02:03:52 01:10:44 03:42:21
Amberger, Josh AUS 2 2 00:23:40 02:01:10 01:16:01 03:44:38
Wild, Ruedi CHE 3 3 00:26:11 02:02:05 01:12:37 03:44:59
Butterfield, Tyler BMU 4 4 00:24:31 02:00:14 01:16:13 03:45:10
Plese, David SVN 5 5 00:26:44 02:01:35 01:13:49 03:46:04
Svensson, Jesper SWE 6 6 00:24:12 02:03:45 01:15:20 03:46:43
Billard, Bertrand FRA 7 7 00:26:35 02:01:26 01:15:00 03:46:45
Skipworth, Todd AUS 8 8 00:24:23 02:03:28 01:15:10 03:46:52
O’Donnell, Tim USA 9 9 00:24:28 02:01:11 01:18:24 03:47:53
Kovacic, Jaroslav SVN 10 10 00:24:34 02:03:14 01:16:39 03:48:06
Aucun commentaire