Dr Trimes > Sorties longues, dans quel ordre? La course à pied avant le vélo?

Bonjour Mr Dr Trimes, puisque je réserve mon week-end pour faire mes sorties longues en course à pied et en vélo. Est-ce qu’il y a véritablement  un ordre à respecter

Effectivement, la normalité veut qu’un athlète amateur ait plus temps à sa disposition le week-end. Logiquement, il doit en profiter pour y dédier une sortie longue par journée et par discipline. Ces efforts sont nécessaires pour développer son endurance. Puisque le triathlète doit apprendre à courir avec des jambes déjà fatiguées, la recommandation courante est de s’entrainer à vélo le samedi et la course à pied le dimanche. 

En début de saison, il est pourtant préférable de faire l’inverse. N’oubliez pas que la majorité des blessures sont le résultat d’un corps pas assez fort pour encaisser une charge d’entrainement. Il faut donc avoir une approche progressive. Cela ne sert donc à rien de prendre des risques inutiles en début de préparation. Il est donc préférable pour un athlète de faire sa sortie longue en course à pied le samedi et de donner suite à vélo, la journée d’après. 

De plus, pour simuler la transition de vélo à la course à pied, courir 15 minutes après votre effort à deux roues s’avérera suffisant. Vouloir trop rapidement simuler les exigences d’une course entrainera un niveau de fatigue trop important pour les séances suivantes. Si l’athlète n’est pas en mesure de faire de la qualité les journées suivantes, en faire plus dans ses longues sorties aura des effets néfastes sur le long terme puisque l’athlète ne sera pas en mesure de rester constant dans ses entrainements. 


À lire > Briques (enchainement vélo course à pied), à faire ou pas?
À lire > Session d’élite par Nicolas Billard, enchainement de 3 sessions.


Cet exercice d’enchainement entre les deux sports peut d’ailleurs être répété une autre fois durant la semaine. Idéalement, lors d’une séance de SST (Sweat Spot Traing – proche de l’intensité de course), l’athlète peut aussi enchainer avec un effort à pied où il tentera de simuler son effort de début de course à pied en course. Cet exercice permettra à l’athlète de prendre confiance et de tolérer certaines sensations. 

C’est uniquement à l’approche d’une compétition que l’athlète devra simuler un enchainement plus long. 

imvi2017_banniere_trimesi_80x577
Aucun commentaire

Commentaire fermé