Tri Val de Gray surprend en recrutant Emmie Charayron et Steffen Justus.

Lors de notre dernier échange, Emmie Charayron nous confiait qu’elle était à la recherche d’un nouveau club afin de l’accompagner dans son projet olympique. Après l’aventure Sartrouville, elle portera finalement les couleurs noir, rose et jaune sur les Grand Prix de D1 puisqu’elle a porté son choix sur Tri Val de Gray. Pour la championne du monde junior 2009, championne de France Élite 2015 et 2016, d’Europe en 2011 et 18e lors de JO de Londres, elle devrait rejoindre un club qui a su à travers le temps dénicher des talents internationaux. Gwen Jorgensen est d’ailleurs passé par ce club avant de rejoindre Sartrouville. Barbara Riveros (CHI), Ricarda Lisk (ALL – non retour en 2017) et Hanna Philippin (ALL) étaient leurs athlètes internationaux lors de la dernière saison.

En attendant la D1, Emmie Charayron fera son retour très attendu à la compétition lors de la série mondiale d’Abu Dhabi dans moins de 2 semaines. Elle est actuellement la seule française encore active à être déjà monté sur le podium d’une série mondiale.

Chez les hommes, la club continue à jouer la carte allemande en se renforçant avec l’arrivée de Steven Justus. Si son comité olympique lui a retiré sa sélection pour Rio, il a tout de même terminé à la 23e place mondiale en 2016. Il est l’un des rares vainqueurs d’une série mondiale (Sydney en 2012). Dans son cas, il quitte donc le club de St Raphaël Triathlon pour rejoindre Gray. Attendu sur le circuit 70.3, l’allemand reste un homme de défi et souhaite aider ses coéquipiers dans leur quête de D2. Est-ce la première fois qu’un olympien s’alignera en D3?

imvi2017_banniere_trimesi_80x577
Aucun commentaire

Commentaire fermé