Dr Trimes > Pourquoi il ne faut pas croire la puissance des hometrainers.

Dr Trimes, quand j’utilise des plateformes comme Zwift ou Kinomap pour mon entrainement, j’ai remarqué un important décalage. Je m’explique, malgré mon accélération, cela semble prend du temps pour que ma puissance fluctue, idem lorsque je ralentis… Est-ce normal? Est-il possible de corriger cela? Est-ce que cela vient jouer sur mes chiffres.


Une autre question qui en appelle à plusieurs. Pendant longtemps, on attribuait une limitation en puissance au vélo en intérieur à cause de certaines spécificités (roue d’inertie pas assez lourde, perception de l’effort augmentée, manque de rafraichissement). Mais il existe désormais d’autres pistes. 

Ces problématiques sont d’ailleurs ignorées dans les différents tests de la presse. On parle d’une marge d’erreur sans l’attribuer au contexte. Est-il précis sur tous les types d’effort? Cela devrait pourtant être déterminant dans votre choix d’équipement, on s’explique. 

Partons de cette logique, un capteur de puissance reste un outil dispendieux soit plus de 600 euros, pourtant, comment est-il possible qu’un home-trainer (HT) au même tarif (ex: Tacx Flow) puisse l’offrir?

C’est assez simple, à moins d’investir dans un modèle très haut de gamme et que seuls des labos peuvent se munir (SRM, Cyclus2) ou des récents produits comme l’Elite Drivo qui intègre un véritable capteur de puissance, votre HT ne mesure pas la puissance, il l’estime en se basant sur différents facteurs comme la vitesse, la cadence, votre poids et la courbe de votre home-trainer. Il y a aussi une question de rendement (contact pneu, rouleau). Tacx propose justement une calibration qui indique si le pneu est bien ajusté sur le rouleau. 

Les différences.

Sur un capteur fixé au pédalier, la puissance est mesurée à partir de la déformation de jauge. En mesure donc la force appliquée sur les pédales et la vitesse de rotation, en aucun cas, la vitesse de l’ensemble (votre vélo) rentre dans le calcul. C’est pourquoi votre puissance maximale peut-être obtenue sur un simple démarrage. On parle d’une puissance en entrée du système.

Maintenant, penchons-nous sur le cas de l’home-trainer, comme nous l’avons mentionné précédemment, la puissance est avant toute déterminée par votre vitesse. On parle d’une estimation et non de mesure. 

Les home-trainers ont généralement plusieurs limitations dans leurs capacités à accélérer, mais aussi dans la vitesse (valeur plafond limitée à 50km/h). Lorsque l’athlète atteint une haute vitesse, le système ne peut plus mesurer la vitesse adéquatement puisqu’il se met en protection (moteur) pour ne pas dépasser sa limite. Sachant que c’est cet aspect qui permet avant tout d’estimer la puissance. Le système ne peut plus se fier sur des mesures fiables pour estimer la puissance.  

Ce que nous avons aussi remarqué, c’est que les ajustements en vitesse face aux variations sont généralement très linéaires et très lents. Voici une représentation théorique. 

sans-titre-1

À vous de tester votre home-trainer en faisant des démarrages et en arrêtant de pédaler afin d’évaluer les limitations de votre HT.

Maintenant, qu’est ce que cela signifie?

La mesure de la puissance par un home-trainer sur un effort constant est généralement assez fiable. Ce sont sur des efforts courts très intenses que vos données sont faussées. On parle avant tout d’une sous-estimation dans des efforts anaérobiques.

Prenons un exemple, vous devez faire un intervalle de 1 minute à 400 watts. En partant de 200 watts, cela va vous prendre pratiquement 20 secondes pour atteindre les 400 watts.Votre réserve anaérobique est déjà entamée et vous n’avez toujours pas atteint votre cible. 

Celui qui a un capteur de puissance pourra très rapidement atteindre 400 watts et même si l’hometrainer tarde à accélérer (vitesse). Cet intervalle lui semblera plus facile.

Au final, en fonction de votre séance du jour, cela peut avoir un impact sur les différents calculs comme le TSS, la puissance normalisée et même vos records dans Zwift et Kinomap.

En conclusion

Dans un scénario idéal, un athlète doit toujours privilégié un capteur de puissance installée sur son vélo que celui du home-trainer. 

Maintenant cela a aussi un prix. Au moins, vous savez que vous êtes probablement meilleur que vous pensez.

Donc, oui, la lutte est inégale sur Zwift… Enfin, c’est un autre long sujet…

 

 

 

Aucun commentaire

Commentaire fermé