Cloudflash par On Running, un racing flat par la rigidité?

Si la compagnie suisse, On Running a récemment créé la surprise en signant le quintuple champion du monde ITU, Javier Gomez, c’est qu’elle préparait la sortie de son premier véritable racing flat, soit la Cloudflash.

Cette chaussure répond aussi aux dernières tendances ou découvertes dans l’industrie soit l’importance de la rigidité dans une chaussure pour ce type d’effort. Les derniers concepts de Nike dans le projet sub 2 (marathon en moins de 2h) se basse là-dessus. Le phénomène du ressort aurait un impact très positif sur votre économie. Il officierait comme une aide à la fin de votre mouvement de poussée final. 

En quelques mois, le concept de la chaussure minimaliste où la semelle est juste une manière de se protéger du sol semble avoir perdu toute crédibilité pour certains acteurs de l’industrie.

La Cloudflash est en quelque sorte une mini révolution puisqu’elle démunit d’une semelle traditionnelle. Les fameux nuages sont tout simplement joints à une plaque en pebax (concept du Speedboard). L’ensemble devrait donc créer un équilibre entre confort et retour d’énergie. 

Pour le moment, impossible de dire si la chaussure offre véritablement une avancée. On peut tout de même confirmer qu’elle équipait Nicola Spirig lors des Jeux olympiques de Rio (médaille d’argent) et que Javier Gomez a déjà gagné la série mondiale d’Abu Dhabi avec. 

La Cloudflash a un poids de 220 grammes / 7,7 oz et offre un dénivelé de 5mm.

Elle sort officiellement aujourd’hui au prix élevé de 209$ CAN / 189 euros.

Aucun commentaire