Test > KUOTA Kougar 2017, l’aéro route pour tout.

Kuota est une marque italienne dont le siège social est à Villasanta, juste à côté du célèbre circuit de Monza qui accueille chaque année le fleuron de la technologie F1 avec le Gp d’Italie. Avec une telle implantation, en Lombardie, terre de vélo, qui a porté les plus grandes gloires du cyclisme à leurs apogées, Trimes à voulu tester leur matériel.

Notre choix s’est porté sur le Kougar, qui a l’ambition de se positionner comme le modèle aero de la gamme route 2017. Entre le vélo de route traditionnel et le vélo de clm, ce modèle possède sur le papier bon nombre d’atouts pour ravir les triathlètes.

Déballage et premières impressions :

Nous avons réceptionné un vélo neuf comme à la commande. A noter qu’à l’ouverture du carton l’emballage est soigné, tout les composants du vélo  »exposés » lors du transport sont très bien protégés avec de la mousse, le tout bien calé, rien ne bouge. Il suffit de monter la roue avant, régler et serrer le cintre, mettre la tige de selle et le vélo est prêt à l’usage. Par précaution nous avons vérifié tous les serrages avant de prendre la route, rien à signaler tout était parfaitement en place.

Les lignes épurées du Kougar couplées à une déco de choix ne laissent pas indifférent.

Un Kougar à l’esthétisme rugissant :

Côté aspect, nous avons à faire à un vélo à la finition soignée, les entrées de câbles et gaines dans le cadre sont propres, le système de serrage de tige de selle intégré (Hidden Lock System) fonctionne parfaitement et complète un travail d’esthétique réussi. Les finitions sont exemplaires. Niveau freinage nous retrouvons un ensemble pensé pour l’aérodynamisme avec un étrier Shimano direct mount sous les bases arrières ( avec un système qui permet de détendre le câble sur la gaine de frein) et un ensemble Trp derrière la fourche à l’avant. Cependant pour un vélo aero, nous pouvons regretter la présence des câbles et gaines de frein alors que la tendance actuelle est au camouflage de tout ce qui pourrait créer des perturbations de cx…

Système de serrage de selle HIDDEN LOCK SYSTEM, propre épuré et efficace.

Sur le terrain :

Dès les premiers coups de pédales on se retrouve rapidement à l’aise à bord du Kougar. Il n’y à pas de bruits parasites, seuls les gaines de freins et dérailleurs à l’avant pourront se manifester sur des secteurs pavés ou des routes en très mauvais état. Nous déplorions plus haut, au regard de l’aero le fait que ces dernières ne soient pas intégrées, cependant cela leurs confère une fluidité et une efficacité parfaite, ce qui n’est presque systématiquement pas le cas des modèles tout intégrés (madone, venge vias etc..) Cela à donc tendance à devenir un véritable atout sur les parcours accidentés. En revanche, de manière pratique le détendeur de câble placé sur la gaine de frein arrière est difficilement manipulable d’une seule main en roulant. Il faudra ici passer par la case  »Stop and Go »

Lors de notre essai, nous avons profité d’une séance type  »explosivité » pour tester le comportement du vélo, sprints départ arrêté, départ lancé, petit et gros braquet tout y est passé. Durant cette séance, nous n’avons pas pu mettre à mal l’ensemble cintre potence Deda alu qui fait preuve d’une maniabilité et d’une rigidité excellente.

L’ensemble potence/cintre Deda Alu

Sur les sprints départs lancés, le vélo fait preuve d’une excellente réactivité, nous sommes persuadés que sur ce plan il pourra ravir bon nombres de coursiers et d’amateurs de courses avec drafting.

Au delà de 35km/h tout changement de rythme est plaisant et efficace, le vélo répond très bien et en redemande, la rigidité du boîtier de pédalier BB386 couplée au pédalier Rotor n’y sont probablement pas innocents. À noter que nous bénéficions sur ce modèle de la technologie KO-SM qui permet de proposer des cadres différents en fonction de la taille du cycliste. La largeur des tubes va varier sur chacune des cinq tailles de cadre proposées. Ainsi plus le vélo est grand, plus il sera équipé de tubes carbon conséquents et renforcés. Ceci afin de répondre aux sollicitations liées au rapport poids / taille du cycliste. Il en ressort ici une très bonne réactivité à haute vitesse.

Une fois lancé, le Kougar à du répondant et rugit à chaque coup de pédale.

Sur les départs arrêtés, c’est plus difficile, les premiers tours de roue semblent plus laborieux et il faut attendre d’atteindre une certaine vitesse pour retrouver plus de vivacité. Nous subissons ici probablement le comportement des roues Cosmic Elite qui n’affectionnent pas particulièrement ce genre d’exercice.

Il en serra de même dans les ascensions de col (Nous avons pu rouler en moyenne montagne ainsi que sur des pentes raides et courtes de l’ordre de 17-18%). Les changements de rythme et relances sont efficaces, le Kougar à toujours autant de répondant… Sur des démarrages et changements de rythme plus marqués les premiers coups de pédale nous laissent sur notre faim… Il serra plus intéressant de monter au train à un bon rythme et à puissance constante… Cela devrait convenir aux triathlètes habitués aux efforts linéaires !

Il est tant de basculer et de se lancer dans la descente. 50Km/h…60km/h… une courbe bien négociée le Kougar met en confiance, un bon bout droit ou l’on va pouvoir dépasser facilement les 70km/h, à haute vitesse le vélo fait preuve d’une très grande stabilité. Le freinage est encore une fois puissant et précis. Le célèbre bouclier en guise de logo sur la cadre trouve ici tout son sens, une agréable sensation de sécurité se fait ressentir jusque dans la vallée.

En ce qui concerne les triathlètes à noter que les prolongateurs seront compatibles avec le cintre traditionnel deda. La tige de selle est quand à elle inversable afin de pouvoir avancer d’avantage la selle. Ces deux points devraient permettent à la majeure partie des spécialistes des épreuves enchaînées de trouver une position efficace et adaptée en toutes circonstances.

En conclusion, le Kougar joue la carte de la polyvalence, très à l’aise sur le plat et dans les relances il saura ravir les amateurs de courses dynamiques avec drafting. Sur des terrains plus vallonnés il tire largement son épingle du jeu, seul les pentes les plus sévères pourront le mettre à mal. Nous avons été impressionné par sa stabilité à haute vitesse. Avec une bonne paire de roue ce dernier devient une arme redoutable entre les main de n’importe quel compétiteur, même si les plus puissants le dompteront peut-être plus aisément.

Nous tenons à remercier toute l’équipe Valdenaire-SA qui à rendu possible cet essai.


Cadre : Kuota Kougar taille L (Dispo de XS à XXL)
Groupe : Ultegra 11v mécanique (cassette 105 -11/28-) -disponible en Di2-
Pédalier : Rotor 2D30 (livré à la commande en 52/38)
Boitier de pédalier : BB386
Frein arrière : Direct mount Ultegra
Frein avant : Trp intégré.
Roues : Mavic cosmic Elite
Pneus : Mavic Yksion
Selle : Italia sl flow
Cintre/potence : Deda Alu
Prix catalogue : 3599 euros

Lien web : kuotacycle.it

Distributeur france : www.valdenaire-sa.com  

Aucun commentaire