Ironman 70.3 Barcelona sans Alistair Brownlee… Et alors?

À seulement trois jours de l’épreuve espagnole qui devait réunir les deux galactiques du tri soit Jan Frodeno et Alistair Brownlee, le duel n’aura finalement pas lieu.

Le double champion olympique n’a finalement jamais mentionné son intention de faire la course, il n’y a d’ailleurs jamais signalé son retrait malgré le fait qu’il est bien sur la dernière start list (du 10 mai) produite par l’organisation Ironman. Tout cela reste mystérieux puisque le champion de Leeds. Certains osent d’ailleurs déclarer qu’il est justement dans la région de Barcelone… Aucune information de sa part ne le confirme. 

Est-ce qu’il avait vraiment l’intention de courir? Est-ce qu’il est déjà embêté par une blessure, comme toujours, le manque de communication permet d’alimenter la spéculation. 

Qu’est-ce que cela signifie?

Le seul indice donné par Ali sur le restant de son calendrier, c’est qu’il souhaitait gagner St-George afin d’obtenir son billet direct pour le Championnat du monde. En exprimant cette volonté, il indique qu’il ne veut pas accumuler les courses… 

Sa prochaine sortie se fera chez lui soit à la WTS de Leeds. Il ne faut aucun doute qu’il retrouvera le tapis bleu de l’ITU pour marquer à nouveau son territoire. Si sa victoire en 70.3 n’a étonné personne, un retour victorieux en ITU ne sera pas plus surprenant. 

N’oublions pas que l’ainé des Brownlee ne s’est pas encore prononcé sur Tokyo. À 30 ans, il serait prématuré de mettre se coté se projet. 

Et la série mondiale alors?

Avec un Javier Gomez moins dominant cette saison, malgré les deux victoires de Mario Mola, le titre mondial ITU est encore jouable. Si son frère Jonny l’a marqué comme objectif, combinant sa chute et sa blessure de début de saison, il n’a toujours pas marqué de points.

Ils leur restent 6 courses pour marquer des points. C’est justement le maximum admissible. Alistair n’a donc pas de retard sur son frère. Il pourrait lui reprendre le projet. 

Maintenant que la série mondiale se concentre en Europe et au Canada, est-ce que les deux frangins pourraient se dédier totalement à cet objectif? Tout cela reste spéculatif. Alistair est toujours sous le giron fédéral. Est-ce que cela impose un engagement minimal en ITU?

Maintenant, tout cela est pure spéculation et malheureusement, les triathlètes galactiques ont justement ce privilège de jouer avec les systèmes en restant très mystérieux…

Des questions par million?

Est-ce qu’Alistair s’ennuie de l’ITU? Pas certain que la domination espagnole est à son goût. Cela ne correspond à sa manière de courir…

Rendez-vous manqué… et alors…

La seule chose que l’on sait, c’est que ce clash entre Frodeno et Alistair Brownlee n’aura pas lieu et que malheureusement, le système actuel de l’Ironman permet aux athlètes d’accumuler les inscriptions sans l’intention plus ou moins volontaire de s’y présenter. On n’a d’ailleurs aucune garantie qu’un duel aura lieu prochainement. 

Malheureusement, ce sont les médias et les fans qui y perdent. Contrairement à l’ITU, Ironman n’impose aucune sanction lorsqu’un athlète se désiste. De plus, aucune course ne semble avoir le pouvoir d’attraction pour mettre en place ce duel…

Il faudra atteindre la prochaine éclipse et n’oublions pas que la présence de Jan Frodeno est déjà un événement en soi. 

 

imvi2017_banniere_trimesi_80x577
Aucun commentaire