À la base Trimes devait être un blog personnel. Vous savez l’un de ces blogs d’athlètes qui réclament l’attention et les encouragement des ses proches, en divulguant son kilométrage hebdomadaire et avec des longs comptes-rendus de courses exagérés. Mais cela ne ressemblait pas à une ligne éditoriale digne de nos ambitions et de nos intérêts.

Trimes est un accident. On était des sportifs de haut niveau dans d’autres disciplines avant de tomber dans le triathlon. On connaissait la rigueur, l’entraide d’une équipe, la fierté de son club, la relation entraineur-athlète. On avait des grosses attentes face au triathlon. Nous sommes en amour avec cette discipline mais pas (en partie) de son milieu rempli d’égos, de « regardez-moi » et où la jalousie et les casseurs de rêves y sont trop présents. On a entendu trop de « tu vas faire un burnout » ou « tu n’as pas de vie ».

Alors oui, Trimes est une réaction. Nous souhaitons casser les idées reçues, justifier les raisons d’être des compétitifs en partageant le plus possibles nos lectures et nos expériences sans se prendre trop au sérieux – tout en restant moyennement snobs et élitistes.

Aucun commentaire