Vocabulaire de triathlètes… la PMA.

La PMA, c’est La puissance maximale d’aérobie, elle correspond à la vitesse à partir de laquelle vous consommez le maximum d’oxygène, on atteint alors sa VO2Max (qui au passage votre VO2Max de vélo et de course à pieds et généralement différente). En-dessous de cette limite, la consommation d’oxygène augmente avec l’intensité de l’effort et la plupart de l’énergie provient du métabolisme aérobie. Au-delà, la consommation d’oxygène reste constante et la puissance supplémentaire est assurée par la filière anaérobie lactique ce qui entraine une production de déchets qui empeche de maintenir le niveau de performances de plus que quelques minutes (en langage moins scientifique, cela correspond aux brulures dans vos jambes).

La PMA est utilisée principalement dans les sports dit d’endurance comme la course à pied, le cyclisme ou le triathlon. À sa PMA, un sportif peut tenir entre 4 et 12 minutes selon certains et entre 6 et 8min selon d’autres (hmmm!). A ce niveau d’intensité, environ 85% de l’énergie est produite par le métabolisme aérobie et 15% provient de la filière anaérobie lactique. C’est la production d’acide par la filière anaérobie lactique qui diminue la capacité de contraction du muscle et produit l’épuisement.

our mesurer la PMA ?

Il faut un capteur de puissance, Il existe plusieurs type de tests dit progressifs qui consistent à soutenir une vitesse croissante par paliers jusqu’à la rupture : la PMA s’estime alors à partir de la vitesse du dernier palier réalisé. N’oubliez jamais, on parle d’estimation puisqu’il y a beaucoup de variable qui rentre en jeux. Alors essayé de refaire les tests dans les mêmes conditions.

Voici, le protocole le plus commun : un départ à 100 ou 150 W (en fonction de votre niveau) et une augmentation de 30W par tranche de 3’, ou de 10W par tranche de 1’.

imvi2017_banniere_trimesi_80x577

Lorsque vous n’est plus capable de maintenir l’allure, la PMA a été atteinte, elle correspond au dernier palier validée. Si plus d’une minute a été effectué dans le palier de rupture alors on applique la règle de trois pour obtenir la valeur exacte (protocole de 30W/3’).

Il est important de ne pas confondre sa PAM avec votre FTP. Je ne sais pas pourquoi, mais les europeens utilisent surtout la PAM comme référence, et les nord-américains (excepté les québecois évidemment) utilisent le FTP (je vais en parler mais plus tard, mais en gros, FTP pour seuil de puissance fonctionnel… Ce charabia correspond à la puissance que vous etes capable de tenir pendant 1h).

Pourquoi il est important de connaitre sa PAM? Parce que cela vous permet de mesurer vos progrès en vélo. C’est assez fascinant les variations que vous risquez d’avoir entre votre saison basse et votre peak, ma variation personnelle est de pratiquement 100 watts.

En connaissant votre PAM, vous pouvez mieux cibler vos objectifs d’entrainement et mesurer votre endurance. en prennant un pourcentage de votre PAM comme 90% (exemple 90% de 300W = 270). Et vous essayez de maintenir cette valeur le plus longtemps possible… Ce temps devient une référence avec comme but de la re-mesurer souvent.

Et comme je vous ai déjà dit, en triathlon, tout est relatif!
Alors, si vous essayez de comparer votre PMA avec un autre athlète, il est préférable de parler de Potentiel effectif (W/kg). Cela correspond au rapport entre la PAM et la masse corporelle. Il représente le potentiel réel pour obtenir les meilleures viteresse dans les sports d’endurance où le poids est bien souvent primordial. Dans le même ordre, il y a la BMI (body mass index). Vous pouvez la calculer ici.

7 commentaires
  1. je m,apprete à faire un test dePMA par pallier ce WE sur mon tacx j’envisageai de faire le protoccole 30W/2 mins puisque c’est celui ci que les gars de chez training peaks ont fai tl’année dernière; que penses tu de ce protocole par rapport à 30W/3 mins

  2. Bah comme je le disais, ce test est relatif… tant que tu le fais dans les mêmes conditions et avec le même protocole, c’est parfait. Si tu es maniac… il faudrait que tu controles la pression de ton pneu pour qu’elle soit identique à chaque test.

    Je suppose qu’en faisant 30W au 2 min, tu dois pour avoir attendre un palier plus haut. Mais vu que ça vient de trainingpeaks…. et que c’est vraiment pas des idiots… Ils doivent en savoir pas mal plus que moi!

    T’es rendu avec un tacx flow? oula… je vais jamais être capable de te récupérer en vélo!

  3. je voulais dire peak performance…t’inquiète tu as de la marge!
    POur la pression du pneu bien vu je n’y avais pas pensé! je vais régler ça!
    Pi là je pars en France lundi soir pour 15 jours sans trainer bien sur je vais voir si je peux trouver une salle de spinning vers chez mes parents donc sitôt recommencer à rouler sitôt J’arrête…

  4. Salut

    Alex! Je cherche justement à comparer ma PAM avec certains athlètes. Question de voir ou je me situe (ou plutôt comment fort je dois travaller pour atteindre un niveau respectable) Mais je trouve pas cet info sur le net. Si tu as des référence à me donner, elles sont bienvenues.

    Merci

    Eve

    ps…très bien le site