Boston university valentine invitationnal 2010

Voila, je suis dépucelé de l’athlétisme sur piste avec mon premier 3000m intérieur. Avec 13 épreuves de course à pieds et quelques épreuves de saut et de lancer, cet événement est gigantesque. Des gens de partout aux Étas-Unis et du Canada étaient présents. C’est très intimidant comme événement, pas de niaisage: une course finit et le temps de placer les coureurs, le fusil tire en moins de 15 secondes. Le niveau aussi était intimidant… putain les 118 premier au 3000m l’ont fait en moins de 9min… Mais enfin les départs se faisaient par vague en fonction des temps alors j’ai pu avoir une belle expérience de peloton. J’ai fait un 3000m en 9:48 finissant 180e sur 191 coureurs. Ma position est quelque peu décourageante mais mon temps est très satisfaisant compte tenu de où je me situait à la fin de l’été. Autre fait décourageant, j’ai mangé une moyenne de 4 fruits en 3 jours, nous avons pogné 2 ticket de parking en une journée et le GPS n’étant pas à jour, avec une ville sinueuse comme boston, nous avons parcouru inutilement au grand minimum 150km dans des rues bondées et des autoroutes bouchées. À noter que toutes nos destinations dans la ville étaient dans un rayon de 10km… Je salut d’ailleurs notre ami, le gps garmin, nommé « affectueusement » Germaine (« #%?*?& de GPS de marde). Mais bon, Boston est quand même une ville super stimulante pour un triathlète: des pistes de courses partout, des magasins de vélo spécialisés géant (J’ai vu pour la première fois un cervélo p4 en vrai!), il y a des gens qui joggent partout, plein de gens en vélo (on est en février non?) et des magasins de chaussures qui vendent la majorité de leurs souliers de course en bas de 100$!!! Ma semaine se poursuit avec un 1500m au centre claude robillard mercredi et un autre 3000m à McGill vendredi, ouff.

imvi2017_banniere_trimesi_80x577

Hugo

Aucun commentaire

Commentaire fermé