Landis VS Michael Barry

Michael Barry est un cycliste que j’aime beaucoup. Ce Torontois est  aussi été éclaboussé par Landis. Il dit avoir partagé de l’EPO et testostérone avec Barry en 2003. C’est charmant quand même.

Michael Barry of Canada in a Jan. 2010 file photo.Michael Barry a un vision assez poétique du vélo. “For me ever since I was young, cycling is about the journey,” said Barry, whose father Michael Sr. ran a bike store and instilled his love of the sport. “It’s what you get out of the ride, whether it’s a bike race or a long training ride.

Alors deux possibilités :

Landis, s’est attaqué à un coureur clean?.  Existe t’ il encore des cyslites propres dans le peloton pro. Même Clara Hughes vient défendre Barry “I have known Michael since he was 15 years old and he has been a teammate, a friend, and a person I have looked to for hope as an athlete,” said Hughes. “Hope that it is possible to play fair and clean and that hard, disciplined work pays off. He is an individual of great integrity and there is simply no way in my mind that there is any basis to any allegations.”  (Source Toronto Star)
Alors ça donne l’ impression que Landis à vraiment perdu la tête, d’ailleurs Barry se défend de cette façon.

Oui, mais, si Landis a raison… ça serait tellement gros, le sport serait tellement en danger qu’il ne se releverait pas. Rendu là, quelle organisme a un intérêt à ce que l’on découvre la vérité…

ENCORE une fois, est-ce qu’il faut être un génie pour proposer à Landis de passer sous un détecteur de mensonge?

imvi2017_banniere_trimesi_80x577
Aucun commentaire

Commentaire fermé