Le sportif du dimanche, version Tour de France.

Oui je fais mon sport du dimanche rivé sur ma télé… mais, j’ai vraiment fait l’étape du tour de France en même temps que je la regardais… Je dois avouer que je n’ai fait que 120km… Et alors? Bah ça se monte bien ce col là… 233watt en normalisé. Cela va paraître grande gueule mais je ne l’ai pas trouvé si dur, enfin certains vont me dire que sur un fortius ce n’est pas aussi dur etc… Mon expérience me dit plus le contraire.

Et alors? Voici, les chiffres d’un coureur du tour de France. Chris Anker  Sorenson qui a travaillé pour  Schleck pendant presque toute l’étape. Chris a tenu une moyenne de 363 watts normalisé pendant 40 minutes (les premières 26 minutes de la montée à 374 watts). Après avoir fait la montée de la Ramaz, sa journée était finie. Il a coupé son effort et s’est retrouvé dans le groupe de Lance Armstrong, il a fait toute la montée avec Lance et il a tenu une moyenne de 292 watts, ce qui correspond à 75% de son FTP.

Donc oui, ces chiffres très intéressant parce qu’ils permettent de dire que Lance Armstrong a vraiment coupé son effort. Tout cela est très psychologique en fait, il était capable de pousser plus sans aucun doute, mais son cerveau lui disait que non. Ses trois chutes étaient une bonne excuse.

imvi2017_banniere_trimesi_80x577
1 commentaire
  1. Impressionnant, si je regarde bien il monte très haut en pulsations malgré qu’il soit a vélo !

    Moi je monte a 175 a vélo et presque 200 en course a pied !