Polar RCX5

Dans un message daté du 7 juin, on annonçait l’arrivée de la nouvelle montre POLAR de triathlon, la RCX5 : https://www.trimes.org/2011/06/07/video-polar-rcx5-now-availabledisponible/

 Et bien j’ai l’honneur de posséder cette montre depuis cette date et en tant que nouveau collaborateur chez Trimes, je fais mon devoir de vous partager mes commentaires. 

 

 D’abord, son look. Pas trop grosse, légère et belle visuellement. Pas honte du tout de la porter dans la vie de tous les jours. Les boutons sont de la bonne grosseur et facilement utilisables, même lorsqu’on est en action. Elle va sous l’eau bien entendu, mais le seul défaut de cet aspect est qu’il faut faire attention avec les boutons (ne pas appuyer dessus sous l’eau au risque de créer des fuites). J’ai fait les tests et il ne semble pas avoir de problèmes, mais ce n’est pas recommandé.

 Le GPS. C’est la version G5. Très petit et il vient avec le brassard. En toute honnêteté, je n’utilise même pas le brassard. En vélo, je glisse le gps dans ma poche arrière et à la course, je fais la même chose dans mes shorts. Ça rentre super facilement et je ne le sens pas du tout. Le GPS résiste à l’eau, mais on ne peut pas le submerger. Donc pas de GPS pour la natation en lac. Dommage, car ce serait pratique pour connaître la distance totale qu’on nage en lac… Par contre, je suis certain que cet aspect sera travaillé sous peu.

La bande wearlink souple. Elle est très confortable et facile d’usage. Il faut légèrement mouiller les électrodes avant de partir, mais honnêtement, lorsque j’oublie de le faire, ça fonctionne pareil. Dans l’eau, la bande tient bien si on nage en « race suit » de triathlon, car ça fait un soutien de plus sur le haut du corps. J’ai essayé en speedo et ça a tendance à glisser un peu. Mais en « race suit », pas de problème. Encore moins lorsqu’on porte le wet-suit.

 Finalement, la clé USB pour le transfert des données. Très facile d’utilisation. Il faut insérer la clé USB, placer la montre à proximité et hop, ça télécharge les données. Lorsque c’est terminé, ça ouvre automatiquement la page internet https://www.polarpersonaltrainer.com/ . L’interface du site web est très facile à utiliser et c’est plaisant d’explorer toutes les possibilités. Après 1 mois, je n’ai pas eu le temps encore de tout explorer. Pour un exemple d’entraînement, ici : https://www.polarpersonaltrainer.com/shared/exercise.ftl?shareTag=de0f3278793f0c0a4fe50348c7562fc7

 En gros, c’est une montre très intéressante et très agréable à utiliser. Sa principale particularité par rapport aux modèles de Polar précédant est que maintenant, les zones cibles sont ajustées selon le sport. De plus, le GPS est beaucoup plus petit qu’avant. Bien entendu, il est également possible d’ajouter des accessoires qui sont le capteur de cadence à la course à pied et la même chose pour le vélo.

 En comparaison avec Garmin, je dirais que la force de Polar est sans aucun doute la fiabilité des pulsations cardiaques. De plus, le look de la montre est beaucoup mieux que Garmin et finalement, le site web pour le téléchargement des données est très bien fait. La force de Garmin reste le GPS intégré à la montre, mais avec le nouveau G5 qui est très petit, ça ne m’incommode pas du tout de le glisser dans les poches de mes vêtements.

 Et voilà ! Ce produit satisfait bien les attentes qu’on avait !

 

 

25 commentaires
  1. Pas convaincu pour autant !
    Le problème de Polar c’est que leur position dominante sur le marché pendant de nombreuses années leur a fait oublier leur fonds de commerce : leur client. En france, c’est compensé par un service après-vente jusqu’à maintenant de bonne facture ! Mais leurs produits ne répondent pas aux besoins de certains. Avoir un GPS en brassard lorsque la concurrence l’intègre dans sa montre, c’est manquer cruellement de réactivité et d’innovation. Car si le GPS est petit et se glisse partout, il m’arrive de courir sans vêtements à poches. D’aucuns me diront qu’il existe des astuces mais je n’achète pas un produit pour l’utiliser à coup d’astuce. Qui plus est, si on porte déjà un brassard MP3…
    En outre que dire de nous, pauvres quadras, de la lecture des écrans minuscules des Polar : on ne peut rien lire avec la presbytie. Certes, il semble qu’avec ce nouveau produit le problème soit résolu mais bon, il aura fallu attendre juin 2011.
    J’ai possédé énormément de produits Polar pour vélo, course à pied etc… Franchement de plus en plus déçu, les boutons durs à manipuler, des pannes récurrentes notamment des bris de bracelets, la compatibilité Mac parfois absente…
    Garmin a eu un boulevard stratégique grâce à Polar et ils l’ont saisi. La génération 610 a des qualités esthétiques indéniables; la nouvelle ceinture est nettement mieux fini et les boutons sont d’une qualité indiscutables sans parler de la compatibilité Mac qui est parfaite. Il semble que le transfert de données par Bluetooth se soit amélioré ce qui était un vrai handicap et demeure un vrai point faible de ce produit en plus d’un temps de chargement de la batterie « incompréhensible ».
    Ce n’est donc pas cette montre qui me fera revenir vers Polar et, preuve en est, en 5 ans les parts de marché de l’un et de l’autre France se sont inversées.
    Merci pour le Test !

    1. Je suis pas totalement d’accord avec toi. Dans le sens que le GPS est selon moi une technologie pas super fiable pour quelqu’un qui s’entraine dans un milieu urbain.

      Aussi, j’ai un collection impressionnante de courses ou ma montre n’a pas marchée… C’est pour cela que j’adore ma Suunto. Le capteur de foulée est une technologie qui marche super bien, c’est fiable et précis.

      Alors Polar avec son GPS a l’exterieur offre l’option de l’utiliser ou pas surtout si tu ne veux pas avoir une montre de la taille d’un frigo.

      Aussi, ayant utiliser Polar, Suunto, Timex, Garmin etc… Polar a toujours été le logiciel le mieux foutu et de loin.

      1. Alex, est-ce que ton POD reste précis même si tu cours à des vitesses différentes. Ce que je veux dire c’est que si tu le calibres à une vitesse donnée : 4min30 au km et que tu vas faire des intervales à 3min30 au km, est-ce que la précision reste bonne ? À moins que tu puisses faire plusieurs calibrages et tu sélectionnes le bon…

        1. Le pod est super precis à la seule condition que tu attaques de la meme facon… j’ai deja fait des essais sur le tapis… en courant sur le talon ou sur l’avant du pied en courant a la meme vitesse tu vois une variation de la vitesse mesurée.

          Alors, c’est important de le calibrer a une vitesse de course avec des chaussures de courses. C’est selon moi l’outil le plus fiable pour mesurer ses intervalles (enfin fichier), parce qu’il n’y a rien de mieux que ton temps au tour de 400m.

          Moi je reste convaincu que Polar fait le choix de garder le gps a l’exterieur pour donner cette liberté de l’utiliser ou pas.

  2. Perso je roule Garmin et je ne reviendrai à Polar pour rien au monde.
    J’avais pas le GPS sur Polar mais le pod. La grosse verrue au pied.
    Pour moi le principal défaut des Polar et le principal avantage des garmin c’est l’intégration. Avec Polar tu pars avec la montre et tout sa famille. Avec Garmin t’as ta montre et la ceinture, point. En plus je ne suis pas sûr que la précision des BPM soit tellement tellement différentes (qqn a fait un test pour voir?) et honnêtement à mon niveau je ne suis pas à 10% près…
    Le seul defaut des garmin c’est qu’il ne résiste pas à l’eau sauf 1 modèle…

    Sinon une petite astuce pour nager en lac avec ton GPS, glisse le sur le haut de ta tête, sous ton bonnet 😉

    A+

    B.

    1. Bonjour Bob,

      J’ai eu un polar et suis passé au Garmin 310XT. Le pb est que chacun sait bien faire un truc, le polar les puls et le garmin le GPS. Sur le Garmin les puls sont une vraie galère, si la ceinture est mal positionnée (glisse pendant l’effort de qques cm) alors il m’affiche des puls complètement débiles (240 à mon âge j’aimerais bien) plutôt que couper la transmission, de son côté le polar m’indiquait mes puls qque soit le positionnement.

  3. À moins de faire erreur, je crois que la RCX5 est la nouvelle montre qu’utilise Craig Alexander. Sur son Aps de Apple, on veut le voir avec un exemplaire au poignet après à sa dernière course. Est-ce une commandite? Chose certaine, il courait avec une vieille génération de Suunto T6 et il n’avait pas de commandite avec Suunto. Donc a-t-il choisi perso ce nouveau modèle?

    Personnellement, je partage l’opinion de Bob. J’ai eu 2 Polar dont une RS800 que j’ai adoré. J’ai fait le saut chez Garmin. Seul défaut la taille (310XT). La seule chose qui me manque de la Polar est le Running Index qui est le meilleur outils de mesure pour la course à pieds.

  4. Il est vrai qu’en ville, le GPS du Garmin peut ne pas se déclencher immédiatement. Et par expérience et en échangeant, j’ai constaté qu’il valait mieux être patient avec le signal GPS avant de prendre le départ plutôt que de partir coûte que coûte.
    Pour le fait qu’on fasse toujours le même parcours, la remarque est pertinente. Néanmoins, sur certaines sorties, je suis content de voir que mon travail paie semaine après semaine grâce à une meilleure moyenne pour la même fréquence cardiaque.
    Quant à l’accéléromètre (S3) de Polar, je l’ai toujours trouvé insuffisamment fiable en fonction de la foulée – comme le souligne Alex, on voit bien sur la montre la différence de vitesse en fonction de l’attaque du pied – ce qui, au demeurant, n’est pas très grave mais surtout insuffisamment fiable sur le plan technique, ce dernier n’envoyant plus d’infos sans raisons particulières apparentes très régulièrement. Nous sommes nombreux à avoir renvoyé le S3 au point que j’ai fini par laisser tomber comme nombre de mes camarades. Sans parler d’autres qui ont perdu plusieurs fois leur S3 au cours d’une compétition. En revanche, cet appareil m’a beaucoup aidé pour la cadence : très fiable et très utile mais bon au regard des inconvénients…
    Pour le logiciel, tu as sans doute raison ! Les fonctions du Garmin me suffisent et sont simples mais je te crois volontiers lorsque tu dis que celui du Polar est mieux foutu. En revanche, ma nouvelle 610 n’est pas un frigo, elle est belle et je pourrais presque dormir avec. Plus sérieusement, c’est un produit qui a beaucoup évolué en design notamment par rapport au 310 XT.
    Quoi qu’il en soit, je n’ai pas de préférence pour une marque ou l’autre. Ce qui m’intéresse c’est que nous, consommateurs, en ayons pour notre argent et que nous, coureurs, ayons les fonctions sur notre produit pour progresser ou à tout le moins, disposer d’une ergonomie qui nous facilite la vie. Ex : je sors du boulot, j’ai travaillé comme une mûle et je dois maintenant faire ma sortie au seuil. Je mets ma montre, je mets mes souliers avec le S3 et là, patatra, cela ne fonctionne pas. Pffff…. Quelle prise de tête ! Je suis à fond, je suis en sueur, je suis à combien de puls ? Mince je ne vois rien, il faut que j’approche la montre de mon nez en courant à fond en plein hiver sans beaucoup de lumière.
    Voilà ce qui m’intéresse en caricaturant et voilà pourquoi actuellement je préfère Garmin. Pas de dogmatisme dans ma préférence du moment. Et puis, c’est intéressant que nous ne soyons pas tous du même avis, surtout en sport, car cela peut ouvrir des horizons auxquels on n’avait pas pensé préalablement.

    1. Le S3 est un indicatif assez fiable pour ceux qui font de la piste. C’est l’outil le plus réactif pour ceux qui font des intervalles etc…

      Suunto et Polar offre des outils assez performant avec des indices de performance et d’intensité qui sont reliés au BPM.

      Moi je ne suis pas un pro GPS…

      1. Quoi qu’il en soit, Alex, les préférences des uns ou des autres ne sont pas contestables et je comprends fort bien que tu ne sois pas pro GPS. Pour quelqu’un de pointu, je pense que ce n’est peut-être pas l’outil idéal. Pour un entraînement sobre et sans prise de tête – sauf peut-être lorsque le signal n’est pas détecté – le GPS intégré m’apparaît plus souple.
        Pour ma culture personnelle, quel est selon toi l’intérêt du S3 sur piste ? Cela m’intéresse ! Je pensais que les temps de passage aux 100m suffisaient. La fréquence ? Merci de me répondre, je vais sans doute encore apprendre quelque chose.
        Amicalement.

        1. honnetement, les GPS cela n’a jamais marché pour moi. Meme a Nice sous ciel bleu… bord de la mer et tout… ce fut un fiasco total.

          Oui le Pod de polar marche très bien sur la piste surtout qu’il est facile de le calibrer vu que tu connais la distance exact.

          Le seul hic du pod, c’est qu’il ne faut pas changer de chaussures… aussi, c’est LA solution pour les personnes qui passent 80% de leur temps sur tapis roulant.

  5. Perso je trouve que le GPS est un outil de malade.
    Je prends mon exemple parce que je le connais bien.
    J’ai repris le sport sérieusement l’année dernière. Le GPS m’a permis rapidement de connaitre les longueurs de course, les vitesses etc…
    Sur le côté « Précision » ca me suffit mais je n’ai pas un niveau de dingue, je finis les courses et ca me va bien.
    Le S3 était très bien. Bonne précision et tout et tout. ce qui manque sur le GPS c’est la fréquence mais honnêtement à l’époque je ne m’en servais pas.
    Côté BPM j’ai jamais eu de soucis avec mon GARMIN alors que mon Polar m’avait indiqué des 220 / 230. Je mouille jamais la ceinture d’ailleurs.
    Ce que j’adore dans le GARMIN c’est le côté addictif et motivant qu’il amène. Certes les logiciels sont moins pointus mais bien plus accessibles. Easy de faire un entrainement au seuil avec le GARMIN.
    Le GARMIN CONNECT permet de suivre ces activités et c’est hyper motivant.
    Le GARMIN est plus grand public et surement moins « performance », avec la facilité d’usage. 2 choses lui manquent pour moi: la cadence (foulée) et justement ce côté « performance » du Polar (j’ai jamais eu de Suunto, c’est comment?)

    C’est sûr qu’en ville c’est pas toujours la fête (et quand il fait gris parfois et aussi quand tu sors après une semaine de compensation, je pense qu’il a du mal à mettre à jour l’éphéméride du GPS…)

    Ah oui j’allais oublier, comment tu fais pour le vélo si t’as pas de GPS??? Le pod il sert à rien sur ton vélo et honnêtement me ballder avec le GPS au bras et le pod au pied ca fait trop.

    Par contre le jour où Polar intègre un GPS à sa montre, on en reparle pour sûr 😉

    1. Bob. selon moi il n’y a rien de mieux qu’avoir un garmin ou joule sur son vélo surtout quand on utilise la puissance… l’affichage est beaucoup mieux foutu que sur une montre.

      Alors oui, j’utilise la garmin edge 500.

      Et pour la course a pied, en fait je repasse en suunto… j’ai une collection de gps et j’ai toujours trouvé les donnés pas fiable. C’est pour cela que je trouve la solution de polar assez intéressante… tu peux mettre le Gps pod dans la poche et hop.

      Mais encore une fois, un gps pour des intervalles… c’est nul. Ce qui est interessant dans les montres c’est de justement pouvoir analyser ses progres, le ratio HRM et vitesse.

      Suunto est le maitre la dedans, c’est d’ailleurs la seule marque qui offre de la documentation pour vraiment comprendre nos données.

      1. Perso j’ai un 405CX. J’en suis très content. Comme tu le dis + bas, y a que des cibles, pas de montres parfaites. J’utilise pas les Watts alors j’ai pas de capteurs de puissance. Tout ca coute trop cher pour mon budget et mon rapport à la course… Je suis pas dans la perf mais dans le plaisir… (enfin en théorie, dès fois le plaisir n’est pas là et la perf non plus ou inversement et croisé aussi si vous voulez)

  6. Perso, je déteste les pods GPS. J’avais le polar G3 avec la RS800; et le pod GPS avec la Suunto T6c et je ne m’en sers jamais. En ville, je perdais toujours le signal, sa bouffe les batteries, c’est (était?) gros, etc..
    J’ai également eu quelques problèmes de fiabilité des produits Polar : en 3 ans j’en suis à ma 3ième ceinture HR, au moins le 4ième footpod (S3), et deuxième bracelet de montre. Par contre, le service après ventes est très bien normalement, même si le produit a été acheté sur internet (à l’exception de la ceinture HR qui ce corrode « normalement »).

    Alors maintenant j’utilise la Suunto T6c avec le footpod, capteur de vitesse monté dans le « quick release » sur le bike et j’adore. Super facile de transféré d’un bike à l’autre, propre, toujours bien ajusté. J’utilise la montre sur le bike aussi, j’ai pas besoins de plus de données que la vitesse, HR et le temps. Seul point négatif, le logiciel Suunto; c’est vraiment moche. Protrainner 5 (Polar) est vraiment bien et permet une analyse détaillée des entraînements en toute facilitée. Alors il y a toujours l’option WKO+, mais la licence est payante et c’est quand même compliqué.

    Mais… toute cette technologie rend plusieurs personnes complètement accros; et ils ne sont plus capables de géré leurs effort sans tous les accessoires. Ils doivent maintenir un wattage minimum même lors des sorties faciles, et sont complètement déboussolés sans leurs vitesse de course ou leurs fréquence cardiaque.

    1. C’est pour cela que la montre parfaite n’existe pas!

      Ca prendrait, une montre suunto avec le logiciel de polar, l’interface de Nike et le GPS de garmin.

      Par contre, chaque montre a une clientèle cible.

      1. Bha il y a la Garmin310XT qui n’est pas loin de la vérité côté fonctions; mais elle est beaucoup trop grosse.
        Pour moi, la montre idéale serait la RS800 compatible avec le speed sensor Suunto (quick release) et capteur de puissance. Sinon, la Garmin 410; mais encore une fois avec la puissance. Je ne comprends pas pourquoi c’est si difficile de mettre les « petites » montres compatibles avec les capteurs de puissances. Il me semble qu’il ne suffit que d’afficher l’information!!

        1. pourtant.. sa ne devrait pas être différent d’une ceinture HR? il y a le même nombre de chiffres et c’est la même fréquence..

          au pire, je pourrai bien vivre avec un affichage seulement; pas nécessairement besoins d’enregistrer les données.

  7. Bonjour,

    Ayant lu avec beaucoup d’attentions les différents articles/débats/présentations concernant les montres sur votre site.

    Je me trouve toujours coincé, mes activités sont principalement le vélo (déja un compteur), la course à pieds et le ski-alpinisme et dans un futur proche la natation pour préparation d’un 70.3.

    Seulement voilà j’aurais besoin d’une montre précise dans la distance mais aussi la dénivellé. Le gps (garmin) n’étant apparement pas assez précis pour la montagne ou région boisée et la polar ne propose pas de mesure de dénivellé… Devrais-je donc attendre la 910XT ou me tourner vers Suunto?

    Merci de vos conseils éclairés,
    Amicalement,

    1. Théoriquement Suunto est le spécialiste pour ce qui est de la montagne etc… mais on ne connait pas du tout cette montre. Regarde le site de suunto ils ont une tonne de montres et généralement c est toujours de la qualité avec eux.
      http://suunto.com/global/en/products/Outdoor_Sports_Instruments/suunto-x10/suunto-x10-military

      Mais la référence en GPS c’est garmin, donc si tu ne veux pas te priver de ca. la 910xt devrait être le meilleur choix, surtout pour le triathlon. Elle devrait être plus précise dans l’altitude puisqu’elle n’utilisera pas le GPS pour l altitude mais un baromètre.

  8. Merci pour ce post et ces discussions. J’ai tout bien lu mais j’ai pas trouvé la solution à mon problème.

    Ca m’a l’air encore trop pour moi: je cours avec une R100 et ça me va très bien (j’ai mes prises de tours pour mes fractionnés et mes FC super fiables tout le temps, pas besoin de plus)

    En passant du marathon au triathlon, je voudrais retrouver le même type de services:
    – pour la cap, ben vous l’avez plus haut,
    – pour le vélo la distance, la vitesse instantanée, moyenne, la durée et la FC, éventuellement la cadence mais j’arrive encore à compter jusqu’à 100 donc…),
    – pour la natation, ben juste le temps, tant mieux si le cardio marche aussi mais comme je vais pas regarder ma montre tous les 2 mouvements…

    Mais surtout je voudrais une montre unique dont je puisse me servir pour les 3 et qui se fixe au vélo.

    Ca existe ça ou je suis obligé d’acheter un truc qui fait GPS, accéléromètre, bande passante, etc…?