Ce que la suspension de Lance Armstrong signifie (WTC/Kona/Business).

Christianne Ayotte, chef du laboratoire WADA de Montréal dit « un dopé peut aussi faire des choses bien pour la société, il n’y a pas de règle ». Sorti en dehors de son contexte, on pourrait croire que comme certains, elle pardonne Lance de ses anciens actes, comme si elle tombait elle aussi dans le cliché cynique que tout cela est du passé et qu’ils étaient/sont tous comme ça. Mais non, elle nous parle de ces responsabilités qui venaient avec le succès et qu’on ne peux pas laisser passer tout cela parce que le message communiqué est trop mauvais. On pourrait acheter le sport. Est-ce que Lance a gagné à cause de sa richesse (indirectement)? Pendant de nombreuses années, le marché américain était tellement important pour l’ancien continent que toute une machine économique l’a aidé. Est-ce que vous pensez vraiment que Nike, WTC, Trek pensent qu’il était propre?

Je vous invite fortement à regarder cette vidéo d’Andrew Messick/CEO d’Ironman. Dans cette video, il dit clairement connaitre le risque de son engagement avec Lance.

Livestrong semble déjà prêt pour son futur combat, survive à la tempête.
In our eyes, Lance will always remain a champion. Nothing can shake our faith in him as a leader and trailblazer on behalf of cancer survivors. Our thoughts are with Lance and his family as they face what can only be a very frustrating and difficult time as a result of USADA’s actions

Ce qu’il est primordial de comprendre dans ce débat c’est qu’il n’existe pas de test positif de Lance Armstrong, c’est d’ailleurs sa meilleure défense, par contre l’USADA a obligatoirement un dossier très solide connaissant l’ampleur du phénomène et les répercutions que tout cela pourrait avoir sur sa crédibilité au cas ou Armstrong gagnerait. Il est important de savoir que l’USADA ne souhaite pas divulguer certaines preuves, alors avant de commenter sa culpabilité ou pas, sachez que vous n’avez pas tous les éléments. On ne peut pas dire que tout est déterminé sur des témoignages d’autres cyclistes jaloux….

Ironiquement, il y a quelques semaines, Lance Armstrong disait Whatever happens, I don’t care anymore, I am done fighting. On peut penser qu’il disait cela parce qu’il était un peu dépité par ses résultats en triathlon, depuis, il a gagné deux 70.3 et son son de cloche à complètement changer. Il nous répète toujouts le même refrain… vous me ressortez toujours les mêmes choses… Il ne faut pas oublier que sa carrière de triathlète à commencé après l’abandon du dossier sur US Postal.

Avec Lance, on se posera toujours des questions, mais la dernière est peut-être inattendue mais mérite d’être posée. Est-ce que Lance a utilisé le triathlon pour sauver son image? Il y a une prolifération d’idées reçues depuis son retour dans la discipline triple comme Lance est le meilleur puisqu’il gagne… ses succès montrent qu’il est au dessus du dopage… il fait ça pour le plaisir alors il est forcément clean cette fois-ci, il montre qu’il est un grand champion. 

Chez Trimes.org, on a une vision différente, deux aspects sont très important.

1. Rien ne prouve qu’il ne se soit pas dopé, on pense d’ailleurs qu’un cycliste qui a utilisé des substances pendant 20 ans peut difficilement croire en ses chances sans artifices. C’est tout simplement psychologique surtout que Lance n’est pas dans un role participatif mais bien compétitif. Il est là pour gagner.

2. Il y a forcement des gains faits sur les autres grâce au dopage mais si tu es clean maintenant. C’est simple, le dopage permet à des athlètes de faire beaucoup plus de volume. On le voit souvent, lorsque un athlète se blesse gravement, il est capable de récupérer rapidement ses facultés athlétiques. La maison endurance ne doit pas être reconstruite de la base. Votre corps à une mémoire, c’est d’ailleurs pour cela que certains instituts réclament des sanctions à vie. Autre fait, tous les cyclistes du ProTour attrapés, on toujours réussi leur retour.

Mais avec cette sanction, Lance risque quoi?

C’est simple, on parle d’une sanction a vie, lui retirer tous ses titres et la possibilité de faire encore des courses dans des sports controlés. Puisque la USADA est sous la WADA, il ne pourrait faire que des compétitions sans contrôle anti-dopage. Des sports refusant d’avoir des règles, cela existe.

D’ailleurs, on a déjà des craintes face à cela, c’est que Lance Armstrong décide de vouloir continuer le sport pour ne pas de montrer battu par le système. Il pourrait faire des courses des autres séries par vengeance. Est-ce que Tristar, Rev3, Hits, Challenge pourraient prendre ce risque? On est-ce que Lance pourrait créer sa propre série Livestrong afin de sauver les meubles pour sa fondation puisqu’un grand nombre lui pardonne déjà voyant dans cela une conspiration anti-armstrong et totalement injuste…

Lance devra avoir forcément avoir des discussions avec WTC. NBC souhaitait diffuser du direct à la télévision nationale pour Kona, résultante du Lance effect. On peut se questionner si NBC ne voudra plus prendre ce risque dans le futur. Lorsqu’on sait que NBC a déjà du commencer à vendre des espaces publicitaires…

Lance étant partenaire avec WTC (on n’a jamais su la vrai entente) avec les marques Honey Stinger, FRS, qui sont « officielles » ainsi que tout le programme fondation « Livestrong » on ne peut que applaudir la position d’Ironman qui aurait pu essayé de contourner tout cela, mais non.

“WTC has been notified that USADA has initiated its Anti-Doping Review Board Process against Lance Armstrong to determine if there is sufficient evidence of doping during his cycling career to bring forward charges of a non-analytical nature. Our rules, as stated in the WTC Professional Athlete Agreement and Waiver, dictate an athlete is ineligible to compete during an open investigation. Armstrong is therefore suspended from competing in WTC-owned and licensed races pending further review.

Malheureusement, Ironman a décidé de  faire comme si rien ne s’était passé. Aucun message la dessus sur leur site web, juste l’effacement de sa section et des certains articles… cela donne l’impression que WTC ne veut pas jouer la carte de la victime dans cette alliance.

Et c’est quoi le futur? En fait, chez Trimes.org, on pense que cela ne changera pas grand chose. On ne croit pas que cela va radicalement changer l’opinion publique, au contraire. Aux États-Unis, on parle d’un acharnement qui dérange puisqu’il est payé avec leur taxe et qu’ils étaient tous dopés… Dans ce cas là, il serait bon de se rappeler que certains cyclistes propres n’ont jamais eu leur heure de gloire à cause de ces personnages. Ces personnes là, n’oseraient jamais donner cette théorie devant une Lyne Bessette…

Aussi, cela peut tomber dans la conspiration, mais l’entourage « hors de tout doute » de Lance agissant toujours dans le ProTour et surtout dans l’équipe Nissan-Trek, on peut se questionner sur ses coureurs dont les Schlecks. Il y a une certaine ironie d’avoir remis le tour de France de Contador à Schleck…

Est-ce que le triathlon en sort plus propre? Pas forcément, il existe des cas de dopage en Ironman qui ont été passé sous silence.

4 commentaires
  1. « Ce qu’il est primordial de comprendre dans ce débat c’est qu’il n’existe pas de test positif de Lance Armstrong ».

    Archi faux Alex ! Testé positif au TdF en 1999 à un corticoïde, testé positif à l’EPO en 2001 au Tour de Suisse (ce que bcp savaient et a été confirmé par le directeur du Labo de Lausanne à l’USADA), testé positif rétroactivement à l’EPO sur des échantillons antérieurs en 2005. Et il reste encore plusieurs échantillons à Chatenay que Bordry l’avait mis au défi de refaire tester où il voulait quand il voulait.
    Donc il faut absolument arrêter de répéter son « never failed one » qui n’est pas réel. Si l’on considère que le rétroactif de 2005 n’est pas par une institution sportive et que celui de 2001 a été couvert par l’UCI, il reste au moins celui de 1999 qui a engendré une procédure disciplinaire où la fourniture d’un CM antidaté a abouti à un non-lieu.

    1. Nick, je suis totalement d’accord avec toi sur l’histoire des tests, on connait l’histoire avec l’équipe, le financement de l’UCI,…. l’avertissement au tour de suisse etc… mais dans l’argumentaire Armstrong, il n’existe pas de test qui ont eu des conséquences. (C’est ce qui est devrait être dit).

      C’est justement cela qui est fatiguant dans le débat avec Armstrong, avec toutes les preuves irréfutables le gars peut continuer a dire cela parce que cela serait basé sur des temoingnages non fiables selon lui….. je suis sur qu’on est en accord la dessus.

      Je pense que toute sa poursuite risque d’être assez hallucinante… cela pourrait bien être basé sur le questionnement, peux tu être déclaré dopé si tu n’es pas détectable? (dénoncé)

    2. Nick, je suis d’accord avec toi, je connais toute l’histoire, tour de suisse, don d’argent, test de l’équipe etc…

      J’aurai du dire, il n’existe pas de test suivi d’une sanction….