13 commentaires
  1. J’ai été étonné d’apprendre, dans un reportage de Aussi Abroad sur Kona 2012, qu’il n’a pas d’entraîneur. « Self coach ». Eh ben!

    1. Cet interview est une mine d’or! C’est rassurant d’entendre des pros encore vrais et qui n’ont pas peur de l’ouvrir.

      C’est interessant aussi le fait qu’il pense que Kona favorise le couleur avec la meilleure technique.

      1. Dans le dernier Inside Triathlon, il y un article sur le fameux record du marathon chez les hommes à Kona qui date maintenant de 23 ans(1989, 2h40 Mark Allen (fait particulier, ce temps inclus la transition en plus)). Pete Jacob est interviewé à ce sujet.

        Il explique que ça priorité en entrainement est la technique et ce dans les trois sports.

        Il parle du positionnement des hanches qui est grandement affecté par la fatigue après le vélo

        Il dit que dans la dernière année, il a beaucoup travailler le cadran de son pédalage à vélo.

        Dave Scott auteur du 2ieme meilleure temps à Kona, de son coté mentionne le manque d’entrainement du core/gainage chez les pros. Ce qui fait qu’après certain km en CAP peu de coureurs peuvent prétendre à la victoire.

        L’article est très intéressant

  2. Toujours hyper surpris que partout absolument partout, jamais ne soit mentionné le fait que l’on compare les temps du marathon actuel à Kona avec ceux du marathon de 89 alors que le parcours n’avait rien à avoir, T2 était plus haut que T1, T2 était plus au Sud (donc plus de possibilités pour un vent majoritairement dominant), rien ne dit qu’il y avait 42.2. Même entre 2007 et 2011 le parcours a évolué (déplacements des 2 U-Turn) donc comparer des perfs qui se tiennent en ± 100″ et en conclure des choses sur l’entraînement, le niveau, etc… alors que les approximations contextuelles sont aussi énormes me fait proprement halluciner.

    1. @Nick: Je pense qu’ils se permettent de faire la comparaison malgré ces faits parce que les femmes de leur coté ont réussie à faire baisser considérablement le temps du record malgré que ce ne soit pas le même parcours (2h59 à 2h52). En passant dans l’article, il mentionne que le parcours est différent.

      Newby-Fraser courrait autour de 3h05

      Q’en penses-tu?

      Je peux t’envoyer l’article si ça t’intéresse

      1. Je veux bien Paul pour l’article.
        Je pense plutôt que le record chez les filles tombe MALGRE un parcours potentiellement plus lent et non GRACE à un parcours plus rapide. Et surtout ils tombent parce que le niveau et la densité chez les filles a considérablement évolué chez les filles que pendant la même période chez les hommes. CW a permis de faire revenir le standard femme dans les proportions d’écart avec les hommes tel qu’il est au niveau mondial dans chaque discipline individuellement. Ce n’est plus, en caricaturant évidemment, un caillou aéro (Natacha), une coureuse suceuse (Lori), une nageuse rouleuse en fin de carrière (Michellie) mais une triathlète complète qui se bat contre d’autres triathlètes complètes ou bien possédant un atout majeur très fort et plus fort que ne le possédait ses aînées donc forcément ça aide à battre des records même avec un parcours désormais un peu plus lent.

    2. Y a jordan Rapp qui est le spécialiste pour rappeler ce point. Ouin, je crois que les records, c’est pas le meilleur concept en triathlon… cela va meme pour l’ITU parce que les 10km sont très approximatifs.