ITU Madrid WTS > Prédictions Homme. La vrai saison commence!

Le grand circuit WTS de l’ITU s’installera finalement en Europe et pour y rester jusqu’à la fin de la saison dès ce week-end puisque la prochaine course se déroulera à Madrid.

Ce retour en Europe signifie le retour des courses avec des listes de départ presque pleine puisqu’elles profiteront de l’important bassin d’athlètes élites européens. Comme on le dit souvent, la WTS est très difficile d’accès pour les athlètes émergents à cause de son coût financier et vu que le sport ne pardonne pas la moindre erreur…

Est-ce une nouvelle saison qui commence?
Oui et non, généralement, plus il y a des athlètes au départ, plus les dynamiques de courses sont moins portées à laisser partir des échappés et le scénario le plus ennuyant ou tous les athlètes rentrent en T2 mains dans la mains s’impose.

Cela permet donc à certains athlètes de dissimuler des faiblesses en natation et en vélo et réussir une bonne course. Il ne faut jamais oublier qu’en ITU, la majorité des athlètes présentant exactement le même niveau athlètique à deux courses sont très dépendant des dynamiques des courses. Seuls les ténors comme Gomez et les Brownlee Bros sont en mesure de contrôler le déroulement de l’histoire.

Il en demeure que Madrid offre un parcours vélo très valoné et que cela devrait permettre à d’autres athlètes plus forts en vélo d’y trouver un meilleur sort que sur les courses plates comme San Diego et Yokohama. Ceux qui se sont imposé dans début de saison comme Gwen Jorgensen pourrait donc être très discret sur le vieux continent.

Aussi, il ne faut pas oublier que c’est une saison qui n’a pas vraiment d’enjeux (post-olympique). On aimerait vous dire que oui, mais certaines fédérations ne semblent pas être emballé pour nous présenter des talents émergents. Autant l’ancienne mentalité qui mettait le vélo en arrière plan a développé des athlètes en retard sur les nouvelles spécificités dans les dynamiques et parcours de courses et il ne faut pas oublier qu’en Europe, les occasions de compétionner contre les meilleurs athlètes sont nettement plus nombreuses. On ne se le cachera pas que certaines coupes européennes offrent des plateaux nettement supérieur qu’a des coupes du monde ITU.

Et oui, on s’attend à voir certains triathletes plus prêt pour ses courses. Sans mentionner certains noms, les 3 premières étapes de la WTS étaient une sorte de rodage pour eux. On a vu des athlètes brulés après Londres, et ils sont les premiers à avoir trouvé la saison trop longue. Donc on s’attend les voir progresser en fonction de la saison. Il ne faut pas oublier que le classement de l’ITU est basé sur les meilleurs résultats sur 4 courses. Mais comme on l’a déjà mentionné, y a t il vraiment un enjeu derrière ce classement? Même si cela est relié au monétaire, de nombreux athlètes ont des pistes pour s’assurer des revenus.

Alors, Madrid, ca se présente comment?
Avec l’absence d’Alistair Brownlee et du leader au classement Joao Silva, cela sera le retour du nouveau classique, soit le duel entre Javier Gomez et Jonathan Brownlee.

On aimerait tellement vous dire que les autres athlètes vont être très agressif sur le vélo afin d’éliminer Jonny et Javi et créer la surprise, mais la réalité est qu’on a pas encore vu ces deux là dans un moment de faiblesse…

Alors oui, tout cela prend des allures de match de boxe, entre le gagnant de la grande finale Javi et le champion du monde actuelle soit Jonny et cela sera donc la revanche de Yokohama.

Les situations sont très différentes pour les deux, entre un Gomez qui a un calendrier surchargé et qui semble avoir une liste secrète afin de gagner toutes les courses de prestiges (Xterra world, Escape Alcatraz) et il vient juste de gagner le demi ironman de Challenge à Barcelone et de l’autre coté du ring, on a un Jonnathan qui même en revenant de blessure, il a prouvé n’avoir rien perdu de sa superbe à Yokohama.

Mais oui, on a cette impression que Gomez a un calendrier trop chargé cette année pour battre les Brownlee Bros. Gomez a surement accepté une planification ou il voulait avant tout se faire plaisir et essayer des nouvelles choses.

Pendant ce temps, d’autres talents se confirment. On pense tout de suite à Mario Mola qui vient d’ailleurs de présenter une très bonne performance en GP francais. Puisqu’il est un local, on s’imagine que cette course à plus d’importance que pour les autres.

Tout comme Mario Mola, c’est surtout du Squad de Joel Filliol que le danger viendra pour Javi et Jonny. Richard Murray, Kyle Jones, Jarrod Shoemaker et Mario Mola pourraient donc s’allier pour créer la surprise.

Si vous voyez d’ailleurs Javi et Jonny être assez dominant sur le vélo, c’est justement afin d’épuiser les protégés de Filliol (on pense avant tout à Jarrod Shoemaker qui a encore besoin de prouver avec vélo moins vulnérable).

Notre Kyle Jones national a eu un début de saison assez difficile et il est sans aucun doute très motivé a obtenir un résultat à la hauteur de sa forme actuelle surtout qu’il est en progression constante.

Richard Murray est l’un de ses très rares athlètes qui a déjà battu Gomez et les Brownlee. Il a par contre tendance à bien faire sur des parcours roulants, il est donc dépendant de la dynamique de course.

Un peu comme à l’habitude, les Russes seront toujours motivés à appliquer le plan traditionnel soit une natation qui fait la différence et d’y ajouter un vélo en mode à fond. C’est leur façon de faire pour obtenir du succès. Ils avaient d’ailleurs très bien fait en 2012 en prenant la 2e, 3e et 4e place.

Et pourquoi pas les allemands avec Jan Frodeno et Steffen Justus. On voit un Frodeno qui semble revenir à son meilleur niveau, et Justus est toujours une surprise et on a justement tendance à l’oublier.

Du coté de la France, Laurent Vidal sera le meilleur espoir. Avec un début de saison pas aussi flamboyant que les années précédentes, il semble avoir basé sa saison sur une progression plus planifiée et oui on s’attend à le voir à son meilleur pour le reste de la saison surtout que Madrid offre un parcours plus juste avec son vélo. Aurélien Raphael et Pierre Lecorre continuerons à prendre de l’expérience en WTS.

Et la dynamique de course?
Comme un vieux disque presque rayé, on s’attend à ce que Richard Varga domine la natation et qu’un local comme Ivan Rana tente de montrer le maillot en vélo. Et avec tout cela, Gomez et Brownlee suivront en reprenant les commandes du train si ils estiment que certains ne sont pas assez en souffrance.

1 Javier Gomez ESP
2 Richard Murray RSA
3 Mario Mola ESP
4 Ivan Vasiliev RUS
5 Laurent Vidal FRA
6 Ryan Bailie AUS
7 David Mcnamee GBR
8 Steffen Justus GER
9 Jonathan Brownlee GBR
10 Cameron Good AUS
11 Ryan Sissons NZL
12 Aaron Royle AUS
14 Matthew Sharp GBR
15 Benjamin Shaw ITU
16 Dmitry Polyanskiy RUS
17 Tony Dodds NZL
18 Sven Riederer SUI
19 Jan Frodeno GER
20 Denis Vasiliev RUS
21 Igor Polyanskiy RUS
22 Andrey Bryukhankov RUS
23 Fernando Alarza ESP
24 Marco Van Der Stel NED
25 Jarrod Shoemaker USA
26 Franz Loeschke GER
27 Gregor Buchholz GER
28 Jesus Gomar ESP
29 Bryce Mcmaster NZL
30 Ivan Rana ESP
31 Richard Varga SVK
32 Aurelien Raphael FRA
33 Bruno Matheus BRA
34 Premysl Svarc CZE
35 Aaron Harris GBR
36 Kyle Jones CAN
37 Uxio Abuin Ares ESP
38 Crisanto Grajales MEX
39 Fabio Carvalho BRA
40 Reinaldo Colucci BRA
41 Tommy Zaferes USA
42 Alexander Bryukhankov RUS
43 Alessandro Fabian ITA
44 Ryan Fisher AUS
45 Irving Perez MEX
46 Pierre Le Corre FRA
47 Davide Uccellari ITA
48 Akos Vanek HUN
49 Joao Pereira POR
50 Jason Wilson BAR
51 Sylwester Kuster POL
52 Vicente Hernandez ESP
53 Jan Celustka CZE
54 Phil Wolfe GBR
55 Diogo Sclebin BRA
56 Miguel Arraiolos POR
57 Lukas Hollaus AUT
58 Travis Johnston RSA
59 Ricardo Hernandez Marrero ESP
60 Francesc Godoy ESP
61 Hugo Ventura POR
62 Maciej Chmura POL
63 Luis Miguel Velasquez VEN
7 commentaires
  1. Bonjour,

    plutôt friands de vos analyses (souvent originales, toujours pertinentes), et peu habitué aux fautes d’orthographe, je regrette les nombreuses fautes d’orthographe et de grammaire de cet article… Je suis assez désolé de devoir le dire, mais à plus d’une faute par petit paragraphe, je trouve cela illisible, parfois difficilement compréhensible donc j’abandonne après le 5e paragraphe.
    Vous faites mieux d’habitude, vous ferez mieux la prochaine fois j’en suis sûr 😀

    1. Nice Picks.

      Mine are:

      1 – Brownlee
      2 – Gomez
      3 – D. Polyanskiy
      4- Jones
      5- Vidal

      Dark Horse: Zaferes
      Dark dark Horse: Vincente Hernandez

    2. the pronostics is pretty hard because we just don’t know with the russians….

      1. Jo Brownlee
      2. Gomez
      3. Mola
      4. Murray
      5. Vidal
      6. Justus
      7. Jones
      8. Frodeno
      9. Bryukhankov
      10. Shoemaker (yeah I’m that crazy)