Dr Trimes > Êtes-vous prêt pour votre premier Ironman?

On recoit fréquemment cette question, comment savoir si vous êtes prêt pour vous lancer dans votre premier Ironman. Ce sujet alimente de nombreux débats dans les clubs et sur les forums. Est-ce qu’il faut réellement faire un Ironman pour obtenir une reconnaissance des autres et de soi-même? 

Vaste question, mais la problématique qui nous intéresse pour le moment, c’est de savoir quand vous êtes prêt pour prendre un dossard. Malheureusement, tout cela est très individuel, même si certains coachs s’y opposeront, on voit fréquemment des athlètes faire un Ironman dès leur première saison en triathlon.

La raison est simple, ils ont un passé d’athlètes. Denis Chevrot est un exemple parfait. Il gagnera son groupe d’âge à sa première course. Son succès s’explique par son passé de nageur à haut niveau.

Mais pour le reste, la réponse est nettement plus compliquée parce qu’elle dépend de votre objectif. Ce que l’on remarque fréquemment, c’est que 50% des participants à un Ironman en sont généralement à leur première course, pour certains des cas, ils n’ont jamais fait de triathlon avant. Cela signifie que c’est une expérience unique qui ne sera pas renouvelée à l’avenir. Un ironman répond souvent un besoin d’accomplissement, la notion du temps n’est pas la priorité. Pour ces individus, il n’y a pas réellement de raisons à prendre plusieurs saisons avant de se lancer dans cette distance. Est-ce qu’ils réussiront à compléter leur course à leur potentiel, non? Mais cela n’est pas leur priorité. 

Pour des athlètes qui sont plus compétitifs, le processus se doit d’être nettement plus progressif. Un individu qui veut bien faire se doit de rouler sa bosse en demi-Ironman avant. Cela lui permettra de prendre conscience de la place du sport dans sa vie. L’ironman représente un investissement important qui demandera une grande adaptation à votre entourage. Les sorties longues provoqueront des absences prolongées avec vos proches.

De plus, contrairement à ce que certains coachs tentent de faire véhiculer avec des plans d’entrainements, chaque individu est différent et son adaptation à l’entrainement est très variable. Pour certains, ils sont aptes à augmenter très rapidement leur volume d’entrainement, pour d’autres, c’est un processus nettement plus lent. Ce n’est pas juste une question de volontés, mais aussi physiologique. 

Il ne faut pas non plus oublier la notion d’apprentissage du triathlon. L’athlète doit apprendre à gérer sa nutrition, son effort, le stress de la course, c’est aussi un aspect qui est inné pour certains et plus difficilement appris pour d’autres. 

Même si un Ironman est pour vous un but ultime, votre aventure sera une véritable réussite si vous êtes réellement prêt. D’ailleurs, l’expérience en demi-ironman a tout pour être aussi satisfaisante. 

Un athlète devrait se lancer en Ironman uniquement quand il a acquis une certaine confiance en demi-Ironman et avoir démontré une assiduité à l’entrainement. Avant de vous lancer de cette aventure, vous devriez déjà être en mesure de faire régulièrement des sorties de vélo de plus de 130 km. 

Avant de prendre votre décision, il est intéressant de vous lancer des défis, comme d’aller nager 4km en natation ou aller faire 180km à vélo. Vos entrainements en demi-ironman devraient déjà vous permettre de faire cela. Si cela n’est pas le cas, vous êtes encore trop loin pour vous lancer dans l’aventure Ironman et votre préparation risque d’être trop demandante pour garder un équilibre dans tous les aspects de votre vie.

Un peu comme toujours, il n’y a pas de certitude et à la fin du compte, le principal est de faire quelque chose qui vous rend heureux.

Aucun commentaire