Conseils > Pourquoi vous ne perdez pas de poids?

Pour beaucoup, le sport est vu comme le meilleur moyen pour rester en forme et garder un poids santé. À ce jeu, certains désirent afficher un physique athlétique et le plus affuté possible. Cela peut rapidement se transformer en une obsession.

Mais comment y parvenir et différencier ce qui est excessif? Nombreux vous conseillerons d’accumuler les séances à basse vitesse. Cela vient d’un principe simple, à cette allure, on accélère la combustion de la graisse (lipides) contrairement à des efforts plus intenses qui requièrent des glucides.

Dans les faits, un triathlète qui s’entraine pour la longue distance et qui distribue son entrainement dans un ratio 80/20 (basse/haute intensité) devrait être le candidat idéal pour perdre rapidement du poids.

Il suffit pourtant de se rendre à des courses de triathlon pour remarquer que les adeptes au sport triple ne sont pas plus affutés que leurs homologues en course à pied ou en cyclisme. Comment cela peut-être possible sachant que les triathlètes font généralement plus d’heures d’entrainement.

En premier lieu, il faut comprendre ce qui fait la composition d’un corps. On parle d’une masse d’os, d’eau, de muscles et de gras. Même si un athlète ne voit pas de variation dans son poids, cela ne signifie pas que sa constitution corporelle n’évolue ne pas avec sa pratique du sport.

La véritable perte du poids est avant tout générée par un déficit en termes de calories. Si un triathlète se permet de manger plus parce qu’il est plus actif et par ce fait, il compense les calories brulées (exercice), il ne perdra tout simplement pas de poids.

Pour bruler des calories, que cela soit un effort en haute ou basse intensité, les deux sont effectifs. Le succès des entrainements de type HIIT on d’ailleurs démontré que votre métabolisme sera plus sollicité afin de récupérer de cet effort. Le corps étant aussi en reconstruction (fibres musculaires), votre organisme dépense aussi des calories dans ce processus.   

L’athlète doit donc faire le rapport entre calories brulées et consommées. Les différentes montres sur le marché estiment votre consommation en calories. Malheureusement, ce calcul est très approximatif.

Il faut donc faire preuve de jugement. La perte de poids est un processus long qui arrive naturellement si votre consommation calorifique n’est pas exagérée et bien équilibrée. 

L’hydratation.

Il y existe un autre phénomène non négligeable. Lorsqu’un athlète est actif, son corps transpire afin de se refroidir. Lorsqu’il est pris par défaut et qu’il est exagérément et inhabituellement déshydraté après l’effort, la réaction du corps sera de stocker plus d’eau. Les muscles agissent comme une éponge.

Il existe donc des variations importantes dans votre poids en fonction de votre niveau d’hydratation. Si vous pesez plusieurs fois par jour, avant et après effort, vous pourrez mieux comprendre ce phénomène et comprendre qu’il est très difficile de connaitre son véritable poids.

HIIT gagne sur basse intensité?

La problématique avec les entrainements en basse intensité, c’est qu’ils doivent être très longs (plus d’une heure) afin de générer une importante dépense énergétique. Sinon, le déficit peu rapidement s’avérer insuffisant puisque l’athlète compensera sa perte en mangeant plus.

Dans cette logique, une séance HIIT, même courte offrira une dépense plus importante aura plus de chance de ne pas être compensé intégralement. C’est un aspect à prendre en considération et qui dépend de votre profil. 

L’erreur commune.

Par ces principes, un athlète doit savoir varier son alimentation en fonction des entrainements. Par exemple, lorsque vous baissez votre charge d’entrainement, vous devez aussi réduire votre consommation de calories.

De plus, face à de très gros entrainements où il y aura forcément un déficit en calories, les athlètes ont tendance à prendre beaucoup de sucre. Cela a tendance à affecter la qualité de votre récupération puisque ces calories n’ont pas de bonnes propriétés afin de réparer votre fibre musculaire. 

Aucun commentaire