Jeanne Collonge se fait trimer > Retrospective au futur sur une saison mouvementée.

Trimes continue sa série de rétrospective au futur, cette fois-ci, on fait l’exercice avec l’athlète pro et française, Jeanne Collonge.

La saison 2016? Des réussites? Des déceptions?

Je suis heureuse de ma saison 2016, car elle a été réussie d’une manière générale et surtout elle représente pour moi une rampe de lancement. Après mes deux saisons ponctuées de blessures, j’ai eu l’impression de me reconstruire.

J’ai eu des déceptions, à commencer par une blessure en début de saison qui m’a empêchée de faire les courses que je souhaitais. Puis les championnats de France LD, où j’étais encore un peu trop frêle, mais où surtout je me suis fait disqualifier injustement… Mon abandon sur l’Embrunman après avoir perdu connaissance, car je n’avais pas assez bu en vélo, alors que je me sentais des ailes! Et enfin, ma chute au Mexique 3 jours avant le 70.3 Los Cabos, donc pas de course!

Mais je retiens surtout les bons moments: ma victoire sur le Long de l’Alpe d’Huez quelques jours après les attentats sur la Prom, également sur le XL de Gérardmer, car sur ces deux courses j’avais de sérieuses concurrentes. Et je n’oublie pas le Natureman! Je garde aussi un souvenir mémorable de ma deuxième place sur l’Ironman Wales, où j’ai mené la course à partir de la mi-course avant de me faire rattraper à 2km de l’arrivée… Les deux kilomètres les plus longs de ma vie!

Et 2017, une nouvelle année, un vent de changement?

J’ai repris l’entrainement fin novembre, en modifiant bien sûr quelques trucs, c’est à dire en supprimant ce qui n’avait pas marché et en conservant ce qui au contraire avait bien fonctionné. On a aussi mis en place de nouveaux entrainements, qui me servent déjà beaucoup! Mon entraineur Yves Cordier commence à bien me connaître après plus de 6 ans de coopération, et il sait très bien comment je fonctionne.

On a préparé l’Ironman 70.3 d’Afrique du Sud en bousculant un peu la prépa hivernale, mais tout en gardant un équilibre raisonnable dans l’entrainement pour cette période (où je ne suis jamais très prête au combat!) pour pouvoir avoir une progression ensuite. Bien sûr il y a eu des hauts et des bas, mais je n’ai pas à me plaindre, je sais pourquoi je fais tout ça!

On t’a vu avec de nouveaux partenaires cette année, alors on parle aussi de changements là?

Je dirais que c’était une volonté, mais aussi que ça s’est fait avec les opportunités! Effectivement, j’ai gardé la plupart de mes partenaires, notamment Arena, Compex, Mavic et STC qui sont incontournables pour moi ; mais j’ai changé de partenaire vélo et casques/lunettes. Moi qui étais « pro-Cannondale », car je ne jurais que par leurs vélos depuis 2010, je passe cette année sur Cervélo! J’adorais mon Slice et mon Evo, je dirai toujours du bien de ces vélos. Mais je n’oublierai jamais le jour où je suis montée sur le P5: j’ai eu l’impression d’avoir un moteur dans le vélo, il y avait une sorte d’inertie! J’ai tout de suite adoré!

Je suis maintenant avec Catlike pour les casques et lunettes, et là aussi je suis fan!

Depuis cette année, je suis également « athlète soutenue par Triathlon Store », disons que je fais un peu partie de la Team Pro mais en gardant mes propres sponsors! Leur soutien m’est très précieux et c’est un réel atout pour moi!

Peux-tu nous faire un petit compte rendu de ta course en AFS? Tu en es contente?

Contente, pas vraiment, disons que je suis bien trop exigeante avec moi-même pour être satisfaite de cette 6e place! Mais finalement c’était difficile de faire mieux face à des filles bien plus prêtes que moi, et avec le recul j’ai réussi à me dire que pour cette période ce n’était pas si mal!

La course était plutôt à mon avantage, avec un dénivelé assez important grâce à une succession de montées/descentes en aller-retour sur une autoroute, puis un parcours à pied tout aussi exigeant surtout à cause de la chaleur et des bosses. Je suis sortie 5e de l’eau, avec une bonne impression même si en fait j’étais assez loin de Jodie Cunnama. Mon but en vélo était de mettre en place ce que j’avais découvert récemment à l’entrainement surtout sur mon nouveau Cervélo, et de rattraper mon retard pour me rapprocher du podium. J’ai rapidement pris la 4e place, mais je l’ai gardé jusqu’à la fin du vélo. Je me sentais vraiment bien et à l’aise. Mais j’ai entendu à un moment comme un frottement sur mon vélo, et une sorte de « gling gling« , sans arriver à l’identifier. Bref, j’ai pensé que c’était mon Garmin qui bougeait un peu…

La course à pied se passait à merveille, du moins c’est ce que je croyais! Ma foulée était bonne, apparemment élancée et fluide, mais en fait il manquait la vitesse, contrairement à l’impression que cela donnait. J’étais tout simplement loin d’aller aussi vite que je pensais, et même les gens me disaient que j’allais rattraper la 3e, mais c’est l’inverse qui s’est produit. Je me suis fait doubler par une concurrente (Kristin Müller!), mais aussi par une Sud-Africaine à 2km de l’arrivée!

Pour la petite histoire, en allant chercher mon vélo après la course, je me suis rendue-compte que mon vélo freinait tout seul… Le bruit venait de là, une petite pièce cassée qui m’a fait rouler une partie de la course avec les freins qui frottaient la roue arrière…

Quels sont tes objectifs pour 2017? »

Je veux continuer de me faire plaisir dans ce que je fais, dans le triathlon et le reste avec les personnes que j’aime! Je commence à avoir envie de faire Hawaii, mais je voudrais aussi faire les courses que j’aime en France… J’ai déjà des points de l’IM Wales et du 70.3 South Africa, et je vais sûrement aller faire l’IM South Africa. Le profil me plait moins (assez plat!), mais il y a beaucoup de vent et j’aime ça, puis il y a beaucoup de points pour le KPR donc l’objectif serait de faire un top 8 pour engranger quelques points supplémentaires. Après, il va falloir que je fasse des choix, car je suis attirée par plein de courses: IM Lanzarote, IM Nice, l’Alpe, Gérardmer, l’Embrunman… Je ferai donc comme j’aime : en écoutant mon coeur et mon corps au moment voulu!

imvi2017_banniere_trimesi_80x577
Aucun commentaire

Commentaire fermé