Pertes de Temps > spécificité.

Je vous conseille de lire cet excellent article de Joe Friel sur la « spécificité« .

Il y a plusieurs points très intéressants dans son article et cela vient appuyer ce que je pense aussi. Un entrainement pour le triathlon est très différent à un entrainement pour ceux qui font des critériums. Trop d’entraineurs utilisent des méthodes non appropriées pensant qu’un athlète qui s’entraine pour un criterium ou pour un triathlon doit s’entrainer de la même façon parce que les deux utilisent un vélo! C’est complètement faux.

Un triathlète ne doit jamais être dans un effort anaerobique pendant sa course, alors qu’un cycliste doit tout le temps répondre à des attaques, faire des sprints etc… ce sont deux disciplines totalement différentes! Et c’est pour cela que les deux sports doivent avoir des types d’entrainements « spécifiques »!

D’ailleurs, je sais que certains entraineurs donnent des intervalles d’intervalles (l’expression est de moi)! Je veux dire par là qu’ils multiplient les intervalles dans des temps très courts, avec pleins de cadences et de braquets différents. Votre PAM ou FTP va s’améliorer mais votre capacité à maintenir un effort long ne s’améliorera pas…

C’est la raison pour laquelle, je fais énormément de SST (sweat spot training) comme dit mon entraineur, tu en tires le maximum pour ton argent… la majorité de mes entrainements sont des intervalles de 4×10′ ou de 3×20′. (oui oui, c’est des minutes et non des secondes!). Cela me permet d’avoir une capacité a tolérer l’effort de longue durée. Et sur une session d’1h30, j’aurai fait 1h de qualité.

Ceci est une petite remarque narcissique, mais mon FTP vient de passer à 3XX watts pour la première fois alors qu’on est au mois de février! Alors, je suppose que la « spécificité » de mes entrainements marche!

J’ai récemment questionné mon coach sur des entrainements de courtes intensités comme le protocole de Tabatha (1min sprint, 30s recup, 7 fois), voici sa réponse…

> Tabatas are 1) really amazingly hard and 2) good at raising your Vo2 max, and 3) tend to force a peak.
> For you, Vo2 really isn’t something we are concerned about. We might do some during a crash cycle before a race, but certainly not this time of year.

imvi2017_banniere_trimesi_80x577
Aucun commentaire

Commentaire fermé