JO Rio > Le Canadien Tyler Mislawchuk se hisse dans le top-15

Rio de Janeiro—Le Canadien Tyler Mislawchuk misera sur cette expérience en route pour les Jeux de Tokyo en 2020 après avoir pris le 15e rang à sa première présence en compétition olympique jeudi à Rio de Janeiro.

Faisant ses débuts olympiques à l’aube de son 22e anniversaire, le plus jeune de la compétition a enregistré un temps de 1h 47 minutes 50 secondes sous une température chaude et humide et un parcours exigeant qui récompense les meilleurs triathlètes.  Mais Mislawchuk se demandera ce qui aurait pu être en partant de Rio.

« Tout le monde savait que ça allait être difficile.  Une nage en océan et il faisait chaud, mais la chaleur ne m’a pas vraiment dérangé aujourd’hui, » a dit Mislawchuk.  « Je suis satisfait de mon effort mais je sais ce qui aurait pu arriver.  J’ai raté le groupe de tête du vélo par deux ou trois secondes seulement.  Si j’avais pu me joindre à eux, c’est ce qui aurait fait la différence entre un top-5 et un top15, mais ça fait partie de la compétition. »

Après avoir connu une bonne progression au cours des deux dernières années, la performance de Mislawchuk à Rio démontre qu’il est prêt à prendre la relève du triathlon au Canada pour 2020 et plus.  Avant de prendre son premier départ olympique, Mislawchuk avait enregistré son meilleur résultat en carrière, une septième place lors de la dernière épreuve de la Série mondiale de triathlon et a également enregistré deux dixièmes places, une 11e place et une 14e place à ses six départs à la prestigieuse série de triathlon.

Le résident d’Oak Bluff au Manitoba était prêt pour la prochaine épreuve de son développement : s’aligner avec l’élite mondiale aux Jeux olympiques d’été.

Mislawchuk a composé avec les vagues lors du segment de natation de 1,5 kilomètres, sans wetsuit, pour sortir de l’eau au 19e rang sur la fameuse plage Copacabana avant de rater de justesse le groupe de tête du segment de vélo composé de 10 athlètes qui ont fourni un effort considérable dans les montées et les descentes rapides du parcours sillonnant les rues de Rio pour compléter les 40 kilomètres à parcourir.

« Il y avait trois ou quatre gars entre moi et le groupe de tête qui ont perdu contact avec le groupe dès la première montée et nous l’avons raté.  Ça fait partie des olympiques.  On ne peut rien manquer, » a dit Mislawchuk.

Le jeune Canadien a travaillé avec le premier groupe de chasse lors des trois premiers tours de vélo avant de rejoindre un groupe de 40 athlète qui s’est retrouvé à une minute des meneurs pour la deuxième moitié des huit tours à parcourir.

« J’ai travaillé très fort tout au long du vélo.  Il n’y avait que cinq ou six d’entre nous qui travaillaient et c’était un peu frustrant parce que je sais que nous aurions faire plus si nous nous étions mieux organisé, » a rajouté Mislawchuk.  « Mais c’est l’épreuve olympique.  Je ne voulais pas demeurer au 20e rang.  Je voulais tout donner et c’est ce que j’ai fait aujourd’hui. »

À l’étape de course à pieds, suite à la deuxième transition, les Britanniques Alistair et Jonathan Brownlee sont partis en échappée avec le Français Vincent Luis pour une bonne partie du premier tour. La cadence s’est avérée trop rapide pour Luis qui n’a pu s’accrocher aux frères Brownlee.  Les frangins ont couru ensemble le long de la plage de Copacabana.

Les Brownlee ont pris soin de bien s’hydrater lors des 10 kilomètres de course pour contrer la chaleur extrême et sont restés nez à nez jusqu’à mi-parcours de l’étape de quatre tours jusqu’à ce que le champion olympique, Alistair, parte en échappée pour écrire une autre page d’histoire.

Alistair Brownlee est devenu le premier de l’histoire à remporter deux épreuves olympiques de suite avec un temps de 1h 45 minutes 01 seconde.  Jonathan Brownlee, qui avait remporté la médaille de bronze en 2012 a beaucoup souffert pour remporter la médaille d’argent avec un temps de 1h 45 minutes 07 secondes.

Laissant les autres se battre pour la médaille de bronze, c’est le Sud-africain Henri Schoeman qui a connu la course de sa vie pour monter sur la troisième marche du podium avec un temps de 1h 45 minutes 43 secondes.

Le seul autre canadien en lice était Andrew Yorke de Caledon en Ontario qui doit être salué pour sa courageuse performance malgré son résultat au 42e rang.

Se retrouvant derrière les meneurs en sortant de l’eau, le Canadien de 27 ans a établi le rythme du deuxième groupe de chasse pour rejoindre le groupe devant eux et former un seul groupe.  Yorke, natif de Caledon en Ontario, a continué à soutenir le rythme pour mener le groupe pendant les sept tours sur huit avant de s’entremêler avec d’autres athlètes et chuter sur le pavé.

« J’étais dans une descente et j’essayais de conserver de l’énergie.  J’ai entendu une chute en avant de moi mais ce n’était qu’une supposition.  Je ne voyais rien.  Les gars devant moi se sont écartés et j’ai heurté le pneu devant moi.  Mon pneu s’est crevé et je suis tombé, » a dit Yorke.  « J’ai couru jusqu’au prochain arrêt mécanique.  Je ne savais pas si j’allais pouvoir terminer le vélo. »

Déterminé à terminer sa première épreuve olympique, Yorke a dû puiser au fond de ses ressources pour se relever, se rendre à la halte mécanique et enfourcher son vélo pour terminer avec un temps de 1h 52 minutes 46 secondes.

« J’ai travaillé fort pour arriver ici.  Je voulais baisser la tête et terminer.  Je n’ai chuté que deux fois durant ma carrière professionnelle.  C’est un pari à prendre à chaque fois qu’on prend le départ d’une épreuve.  C’est dommage que ce soit arrivé ici mais ça ne m’arrêtera pas. Je ne lâche jamais et c’est pour cette raison que je suis ici.

« J’espère que tout le monde s’en est sorti.  Je suis très heureux pour Tyler (Mislawchuk). Il est un athlète et une personne formidable et il a été un bon coéquipier pour moi. »

Les Canadiennes Amélie Kretz (Blainville, Qc.), Kirsten Sweetland (Victoria) et Sarah-Anne Brault (Québec) s’aligneront sur la plage de Copacabana le samedi 20 août pour l’épreuve féminine.

Triathlon Canada est l’organisme directeur du triathlon au pays.  Reconnu comme sport olympique depuis 2000 et sport paralympique depuis 2016, le mandat de Triathlon Canada est de promouvoir et d’organiser le développement du triathlon et de ses disciplines associées au Canada.  Pour de plus amples renseignements au sujet de Triathlon Canada, veuillez consulter www.triathloncanada.com.

Résultats détaillés de l’épreuve masculine de triathlon olympique (1,5 kilomètre natation, 40 kilomètres vélo, 10 kilomètres course): http://bit.ly/2bqjKL2

Aucun commentaire