Spécial Kona > Brent Mcmahon et Terenzo Bozzone se font trimer.

Le Canadien Brent Mcmahon est considéré comme l’homme qui monte. Signant le second temps le plus rapide de l’histoire sur distance Ironman, il ne doute pas de ses chances, j’aurai souhaité que les médias soient plus nombreux à me considérer comme le favori,  c’est bien d’être attendu pour le podium, pour moi, déjà l’année dernière, j’avais le sentiment que je pouvais gagner, cette année, je le pense encore plus. J’ai la connaissance, le physique et la force pour gagner ce type de course, tu dois avoir confiance et croire dans tes chances. L’année dernière, j’ai fait quelques erreurs, mais cette année, cela sera différent

Tu peux avoir un plan et une stratégie, mais en fin de compte tu te bats contre un parcours, mais aussi tes adversaires, c’est une combinaison, après avoir parlé à mon manager Lisa Bentley, Peter Reid, Crowie, ils me l’ont répété, chaque année, c’est différent! Tu dois être ouvert, compétitionner et voir ce qu’il se passe. 

Pour Terenzo Bozzone, si l’objectif n’est pas déjà déterminé, il est en confiance, je me suis entrainé avec Jan Frodeno à Girone, de plus, j’ai fait une bonne course au Championnat du monde de 70.3, j’ai l’impression d’avoir bien récupéré, mais cela reste Kona, avec les conditions et les compétitions, je dois faire ma course et voir ce que cela donne et j’espère sortir avec un résultat dont je serai fière. Un top 5 serait incroyable, mais avant tout, je veux bien nager, faire un bon vélo, terminer fort les 180 kilomètres et rester concentré sur ma course à pied, bien passer l’Energy Lab et le retour vers la ville.  

Sur la stratégie, je crois que Frodeno, Potts et Marko Albert peuvent tenter de s’échapper dès le début, après, le groupe de chasse sera important, je ne suis pas certain à quel point cela sera difficile de les reprendre, et puis derrière, il y aura Kienle et Sanders. De toute façon, sur cette course, si tu démarres trop fort, tu payeras le prix pour cela. 

Je pense avoir beaucoup appris, je ne me suis jamais senti aussi fort et aussi frais. C’est cela qui est étonnant, je peux faire 4 70.3 de suite et me sentir très bien, et doubler la distance une fois. 

 

Aucun commentaire