close
Frederik Van Lierde, une victoire (À IM Cozumel) pour la suite.

Frederik Van Lierde, une victoire (À IM Cozumel) pour la suite.

29 novembre 2016

Dans la panoplie des courses du dernier week-end, il y avait l’Ironman de Cozumel. Les courses du circuit en Amérique du Nord sont généralement très prisées parce qu’elles permettent aux athlètes de reprendre en mains leur destinée. 

Frederik Van Lierde (BEL) était l’un de ceux-là. Une pénalité hâtive lors de la dernière édition l’avait empêché de se mêler à la lutte pour la victoire. Avec Frodeno et Kienle, il n’y a plus de place à l’erreur.

Le champion du monde de 2013 avait pourtant les cartes en mains. Sa course avait pourtant débutée plus tôt puisqu’il s’était cassé la clavicule en avril dernier. 

Le Belge a dû se contenter d’une dixième place à Kona. Si l’aurait pu tout de suite tourner la page 2016, FVL a fait preuve de panache en décidant de prendre le départ à l’Ironman de Cozumel afin de profiter de tout le travail effectué pour Kona. 

pub_trimes

FVL aurait pu simplement terminer la course pour s’assurer de terminer la course afin d’obtenir une qualification automatique pour Kona. Ce privilège lui est dû en tant qu’ancien vainqueur. 

Frederik en a souhaité autrement et a gagné la course avec une performance sans faille, une natation en 43:46, un vélo en 4:22:37 (4:17:45 pour Weiss) et un marathon en 2:52:42. Le Belge termine la course avec un temps de 8:03:09. Cela est bon pour signé le record de l’épreuve. Il le bat par 9 minutes (8:12:27 – Stefan Schmid). Il gagne devant deux Américains, soit Matthew Russell (8:04:24) et Chris Leiferman (8:09:11).

Cette victoire semble l’avoir remotivé pour la prochaine année, « cela termine ma saison, après quelques mauvaises chances, cela est sérieux boost, cela ne ressemble pas à une fin de saison, mais comme un nouveau départ. 2017 est dans l’horizon, mais pour le moment, je mérite un peu de repos ». 

À noter, FVL permet à Cervélo d’obtenir sa première victoire avec son nouveau vélo P5X. 

imvi2017_banniere_trimesi_80x577

Commentaires

Alexandre Saint-Jalm

Alexandre Saint-Jalm

Né à Poissy, France, exilé à Montréal, Canada, Alexandre cherche perpétuellement à déchiffrer le sport d'endurance ainsi que son élite. Designer graphique de formation et passionné pour le triathlon suite à la performance de Whitfield à Bejing, il considère le sport comme vecteur de vie. alex@trimes.org