La fin pour Ironman Timberman 70.3

Une autre course mythique et historique qui vient de s’éteindre. Dans ce cas, c’est un rendez-vous annuel qui était très prisé chez les Québécois. Avant l’arrivée de Mont-Tremblant, cet événement du circuit Ironman 70.3 a longtemps été considéré comme le plus accessible pour la belle province. 

Comme nous l’avions mentionné, l’acquisition de la course voisine et concurrente, Rev3 Maine rentrait en conflit avec Timberman. Dimanche dernier, la WTC a finalement indiqué ses intentions et a confirmé que la course dans le New Hampshire ne serait plus reconduite. 

Pour la communauté, cette annonce reste une surprise. Malgré la concurrence grandissante, Timberman avait gardé sa place. Chrissie Wellington et Andy Potts venaient tous les ans à cette course. C’était une étape importante dans leur préparation pour Kona. Wellington qualifiait l’épreuve comme le Woodstock du triathlon. 

Timberman avait débuté en 2001, organisé par Keith Jordan, un athlète local qui souhaitait faire des courses dans sa propre province. Jordan avait rapidement su réunir la communauté à ses événements. Son savoir-faire lui avait permis d’organiser un autre 70.3 reconnu, soit Mooseman. 

Son succès a rapidement été reconnu et la WTC a racheté ses courses en 2010. Après deux éditions sous la bannière Ironman, la WTC stoppa Mooseman en 2012 et maintenant, c’est au tour de Timberman. 

Pour le moment, la WTC ne s’est pas prononcée sur les raisons de l’arrêt de Timberman. Connaissant l’impact positif sur la région, elle a probablement estimé qu’un événement dans le Maine serait plus rentable. À suivre. 

 

Aucun commentaire