Changements des règles ITU pour 2017 > Freins à disque et mobile permis.

L’ITU a profité de la tenue de son congrès annuel pour publier une nouvelle version de son cahier de règles. Si la majorité des changements concernent le paratriathlon avec le passage de 5 à 6 catégories et un calendrier international à deux niveaux et la série mondiale subit aussi des changements qui auront un impact certain, on y reviendra dans un prochain article…

On tient à rappeler que ces règles sont celles de l’ITU, certaines fédérations nationales ont leur propre cahier de règles. Il en demeure que la pratique habituelle est de suivre les recommandations de l’ITU.

L’Union internationale de triathlon surprend avec des changements qui concernent avant tous les amateurs.

Elle prend les devants sur l’UCI en autorisant les freins à disque sur les courses sans drafting. Attention, cela ne signifie pas qu’un vélo comme le P5X (à disque) est désormais autorisé puisque seuls les vélos homologués par l’UCI sont autorisés. Ironie, l’UCI n’a toujours pas homologué les vélos avec ce système de freinage. 

L’ITU a aussi ajouté une règle qui est déjà connue sur le circuit Ironman. Il est désormais interdit d’être accompagné par un non-compétiteur sur la ligne d’arrivée.

imvi2017_banniere_trimesi_80x577

Toujours en concordance avec Ironman, l’ITU souhaite faire appliquer le principe de la « transition propre ». Si une course fonctionne avec un système de sac sur des présentoirs. Aucun équipement à l’exception des chaussures de vélo (attaché aux pédales) n’est permis.

Pour les courses de moyenne et longue distance, pour les courses ITU (championnat continental ou du Monde), les tenues avec des fermetures éclair sont désormais permises. Par contre, votre tenue doit obligatoirement être fermée dans les deux cents derniers mètres…

Le dernier changement est plutôt étonnant, l’ITU autorise l’utilisation d’appareil mobile à la condition de ne pas utiliser d’écouteurs. Dans le cahier des règles, aucune contre-indication à son usage et donc aucune restriction n’est mentionnée. 

Tout cela est a vérifié, mais cela signifie que les données de l’athlète pourraient être transmisses en direct à son entraineur. Est-ce que l’athlète pourrait aussi recevoir des instructions? Cela pourrait entrainer une certaine dérive. À suivre.