close
Suunto dévoile sa Spartan Sport avec lecteur optique de BPM.

Suunto dévoile sa Spartan Sport avec lecteur optique de BPM.

5 janvier 2017

On assiste clairement à une course à la montre GPS. Profitant de la tenue du salon CES, après Garmin (Fenix 5), c’est au tour de Suunto d’annoncer un nouveau membre dans sa gamme Spartan. Elle s’agrandit avec une montre multisport dotée de la technologie proposée par Valencell, la meilleure de sa catégorie pour la mesure optique de la fréquence cardiaque. Contrairement à d’autres solutions, ce lecteur peut mesurer la variabilité cardiaque (HRV), cette donnée permet d’indiquer votre niveau de fatigue.  D’ailleurs, la technologie de Sportbeat (qui interprète vos données HRV) est d’ailleurs commune à Polar et Garmin.

Suunto dévoile donc la Spartan Sport Wrist HR, soit la première montre sportive GPS avec mesure optique de la fréquence cardiaque pour la compétition et l’entraînement multisport. Elle est actuellement la directe compétitrice à la nouvelle Fenix 5 de Garmin.

pub_trimes

Spartan Sport Wrist HR apporte aux athlètes les mêmes fonctionnalités multisport que la version originale Suunto Spartan Sport et sera disponible au printemps 2017. À noter que Suunto a récemment abandonner le protocole ANT+ au profit du Bluetooth.

Les caractéristiques détaillées des produits seront publiées ultérieurement. Suunto Spartan Sport Wrist HR fait partie de la solution Suunto Spartan et bénéficie des outils alimentés par la communauté des utilisateurs, des outils disponibles sur le service Suunto Movescount et dans l’application Movescount App. La montre Spartan Sport Wrist HR sera proposée en trois coloris : Black, Blue et Sakura, pour un prix de vente conseillé de 599 € et de 799$ CAN (ceinture cardiaque incluse).

Commentaires

Alexandre Saint-Jalm

Alexandre Saint-Jalm

Né à Poissy, France, exilé à Montréal, Canada, Alexandre cherche perpétuellement à déchiffrer le sport d'endurance ainsi que son élite. Designer graphique de formation et passionné pour le triathlon suite à la performance de Whitfield à Bejing, il considère le sport comme vecteur de vie. alex@trimes.org