Guide de HIM > Muskoka

Voici la dernière partie du guide. Pour terminer en beauté! C’est le triathlon parfait pour terminer sa saison, parce que c’est tout un challenge! Comme, ils disent, il faut garder le meilleur pour la fin.



Le HIM quatre tier.
www.ironmanmuskoka.com
Transport : environ 5h30 de montreal (si il n’y a pas d’ours sur la route)
Hotel : Vous pouvez dormir sur le site, puisque Muskoka est un site touristique comme Tremblant, par contre c’est environ 300$ la nuit avec un minimum de 4 nuits… Ouch! Et oui, on est en Ontario! Par contre, à environ 2 km du site, il y a une zone commerciale avec des chaines d’hotels  très abordables, avec un supermarket, des restaurants etc… Le paradis.
Logistique : Il n’y a pas de parking sur le site. Il faut stationner sa voiture dans un mini aérodrome à peut être deux kilomètres, mais il y avait régulièrement des navettes causant aucuns désagréments.
Zone de transition : C’est un cas vraiment unique… La zone de transition est immense, mais écoutez ça. Votre place n’est pas attribuée, excepté le fait que vous devez rester dans une zone selon votre groupe d’age, vous devez marquer votre territoire. À la base, cela peut-être bien… Si on est fatigué d’avoir sans cesse le même voisin à chaque course avec qui ont a quelques différents, mais le problème venait plus du fait que certaines places étaient plus avantageuses que d’autres… Et là, très gros hic, il y avait une zone “overflow” donc si vous n’aviez plus de place dans votre groupe d’age vous pouviez vous placer là, et le pire c’est que cela donnait un chemin encore plus court… C’est anecdotique, mais quand j’ai terminé le vélo je pensais être troisième, vu qu’il y avait déjà deux vélos rackés… Bah non, 5 petits malins étaient là.
Expo : Expo intérieur… Avec un très grand nombre d’exposants.
Organisation : Course organisée par Trisport North, pour résumer les petits détails font la différence, j’aimerai vous dire quelque chose de négatif face à cette organisation, mais non, tout était parfait, à l’exception de leur méthode pour la zone transition et d’ un manque de surveillance de celle-ci. Ils sont ma référence sur le plan organisation, même leur désign graphique était magnifique, une premiere! Il y a carrément un magazine avec votre nom dedans…
Objets : 1 t-shirt + 1 casquette
L’après course : Une belle médaille, pas de massage gratuit, des produits powerbar à l’arrivée, un buffet incroyable à l’intérieur. Aussi, à l’arrivée vous devez franchir une banière, elle vous sera remise après.
Les bénévoles : Alors là, c’était vraiment quelque chose… Il y avait une personne qui vous demandait ce que vous vouliez… Et là, il criait, he want coke, he want coke… Et hop, monsieur est  servi… Quand je vous dis que c’est l’organisation qui y gagne avec des petits details…

imvi2017_banniere_trimesi_80x577

La natation : Natation en lac. L’eau était à la bonne température, le problème venait plutôt du fait qu’a certains endroits  cela manquait de profondeur…  sans cesse des algues dans les mains… Aussi, la sortie de l’eau se fait par un escalier…. Et vous avez environ 400m à courir pour rejoindre T1 et cela monte beaucoup!
Le parcours vélo : Un boucle, environ 1200m de dénivelé. Attention, Muskoka, c’est un parcours d’homme, le plus difficile selon Craig Alexander. En fait le parcours ne fait pas 90km mais 94, on fait le tour d’un lac, difficile de trouver un raccourcis… Et là, point de vue difficultés, il y a pas de comparaison, à chaque descente, vous voyez déjà la prochaine montée… C’est sans fin, aucun repos. Pour ceux qui sont forts en vélos, c’est la course pour vous! Point de vue asphaltes, hmm… C’est un mystère, il y a peut être 5 kilomètres où on se demande si c’est de la terre ou de l’asphalte! Et pourtant cette asphalte est neuv

Aucun commentaire

Commentaire fermé