Kona > Encore tout à faire pour les pros français.

Si la France s’est habituée à être représentée par trois pros masculins ces dernières éditions, 2017 est plus incertaine. Contrairement au passé, à seulement moins de 3 semaines de la première coupure qui permettra à 40 athlètes de réclamer leurs spots pour les prochains championnats du monde Ironman. Aucun athlète de l’hexagone n’est pour le moment mathématiquement assuré de figurer dans ce club sélect. La bonne nouvelle est que cela pourrait changer très rapidement. 

Actuellement, Cyril Viennot, Romain Guillaume et Denis Chevrot sont encore dans la course. Durant le mois d’août, ils pourront aussi profiter de la seconde coupure, puisque 10 places seront à nouveau offertes. Mais dans l’idéal, devoir faire un ironman à deux mois de Kona n’est pas le meilleur moyen s’y préparer. 

Cyril Viennot est actuellement à la 48e position (3000 points). Sa récente 11e place lors d’Ironman Frankfort n’est pas suffisante pour être déjà assuré d’obtenir sa qualification. Avec 4 courses au compteur, il pourrait faire le choix de faire un 70.3 pour optimiser ses chances de passer dès la première ronde. Le sociétaire de Dole a tout de même remporté le 70.3 de Pescara cette saison. 

Denis Chevrot est actuellement en 58e place avec 2450 points. Dans son cas, tout devrait se décider à Ironman Nice. Sans une chute à vélo quelques jours avant son Ironman en Australie et il serait déjà probablement qualifié. Avec deux 70.3 au compteur, il se doit de performer sur la distance Ironman. 

Quant à Romain Guillaume, il est 61e avec 2390 points. Malgré sa victoire lors du 70.3 Afrique du Sud, il n’a pas encore réussi à marquer assez de points sur la distance Ironman. Il devrait se diriger vers Ironman UK. Une course qui a fréquemment réussi aux Français. 

Maintenant, le calcul n’est pas si simple, des athlètes comme Jan Frodeno ou Sebastian Kienle sont automatiquement qualifiés en tant qu’anciens champions du monde, de plus, les gagnants des championnats régionaux de 2017 ont aussi obtenu leurs tickets. Si Ruedi Wild et Samuel Appleton sont actuellement dans le top 40, ils devraient être hors course puisqu’ils n’ont pas fait l’ironman obligatoire avant de remplir les conditions pour réclamer son spot. 

Cela place virtuellement, Cyril Viennot 39e, Denis Chevrot 49e et Romain Guillaume 52e. Cela signifie donc que nos Français sont déjà très proches de la qualification. Tout cela est à suivre de près durant les prochaines semaines. 

Et les autres, Antony Costes, Bertrand Billard et Trevor Delsaut sont au delà de la 100e place. Si la qualification n’est pas encore mathématiquement impossible, il faudra un sacré retournement de situation. Costes est d’ailleurs annoncés à Ironman France. 

Aucun commentaire