Route pour Kona, Denis Chevrot dans l’attente.

Si ces dernières années, la France pouvait compter sur trois représentants pro à Kona, la cuvée 2017 devrait s’avérer moins généreuse. Si Cyril Viennot obtient à nouveau son ticket pour les championnats du monde Ironman, en terminant à la 32e mondial, dans le cas de Denis Chevrot, son sort ne lui appartient plus. 

Le week-end dernier, c’était la dernière occasion de marquer des points avant que la WTC (ironman) offre 40 dossards aux mieux classés. Des athlètes comme Jan Van Berkel, Daniel Fontana, ainsi que Ruedi Wild ont fait des bons importants au classement reléguant Denis Chevrot à la 49e place. 

Sachant que les anciens champions du monde et champion régionaux (championnat continental) obtiennent automatiquement leur billet pour Kona, le 47e mondial est le dernier athlète assuré d’obtenir son invitation.

Denis Chevrot est donc a deux places du sésame. Il doit désormais attendre si certains athlètes refusent leur invitation. Cela peut-être le cas si l’athlète ne se considère pas assez performant et préfèrent se préparer pour la prochaine saison, second cas, il est tout simplement blessé pour une longue période. 

Et si cela ne passe pas?

Denis Chevrot devra alors attendre la fin du mois d’aout. Ironman offrira 10 places supplémentaires. Dans le passé, on a déjà vu des athlètes obtenir leur qualification sans marquer de nouveaux points. Cela pourrait donc être le cas pour Denis. 

Et Romain Guillaume? Actuellement classé 63e, son abandon à Ironman UK lui coute très cher, mais rien n’est impossible. Dans les faits, il n’est qu’à 5 places d’une qualification (58e). Avec seulement 3 courses marquant des points, il peut encore engranger d’importants points avec un ironman. Pour le moment, il n’est annoncé sur aucune course. Est-ce qu’il pourrait en profiter pour faire un retour à mont Tremblant?

Sinon, la France sera en fort recul avec un seul représentant à Kona. Malheureusement, on est toujours au point de départ chez les femmes. 

Aucun commentaire