Comment la FFtri veut changer son championnat des clubs de D1.

Puisque le Championnat de France des Clubs de D1 est en perte de vitesse (opinion qui n’engage que nous) face à une nouvelle concurrence comme la Super League, la FFtri tente de réformer la manière pour attribuer le titre national. Dans les faits, cela est primordial puisque cela fait maintenant plus de 10 ans que la France n’est plus sur le circuit de la coupe du monde et continue à se faire tirer les oreilles afin d’accueillir une simple course sur le circuit européen. 

Projet de réforme…

Toujours basé sur 5 épreuves, les quatre premières courses serviraient alors de qualifications pour les phases finales, soit le play-off ou le play-down. Le classement des équipes est effectué par l’addition des places des 3 premiers équipiers de chaque équipe. L’équipe totalisant le moins de points sera classée première de l’étape et ainsi de suite.

Les dix meilleures équipes iraient au play-off et se disputerait le titre et les 6 dernières en play-down afin d’obtenir leur maintient.

Afin de déterminer qui sera dans le play-off ou play-down, les manches de classement se déroulent sous la forme d’un critérium de distance « S », avec un classement par équipe effectué sur les 3 premier.ère.s athlètes classé.e.s de l’équipe.

Pour attribuer le titre de Champion de France des Clubs féminins et masculins de Division 1 de Triathlon, la finale se déroule sous la forme d’un relais de 4 équipiers effectuant chacun un triathlon de distance « XS » ou « assimiler XS ». La première équipe à franchir la ligne d’arrivée décroche le titre considéré. 

Oui, vous avez bien lu. Un relais… 

Connaissant la réalité actuelle du championnat où des équipes jette la serviette ou refusent de monter… On se demande si les enjeux sont vraiment sportifs et si c’est vraiment cet aspect qui va permettre à ce circuit de regagner en popularité.

Que l’on soit terre à terre, les clubs sont restés trop longtemps dépendants aux subventions des villes et malheureusement, le produit n’est pas assez intéressant pour les médias traditionnels. N’oublions pas que la Chaine L’équipe a préféré diffuser la Super League le même week-end que la finale du Championnat de France des clubs de D1.  

Comme on l’a déjà mentionné dans le passé, la FFtri n’a jamais été en mesure de produire une ressource permettant de centraliser les résultats. Manque de ressource ou de volonté, la chute progressive du championnat correspond à la perte du diffuseur (Sport +). Si le triathlon a quand même sa place sur la télévision, c’est surtout grâce à des producteurs de courses privés. 

Maintenant, cette formule aura effectivement l’avantage d’avoir un finale avec plus de suspense contrairement à d’autres années. 

Malheureusement, cette formule pourrait être facilement contournée. Sachant qu’il y a grand écart entre les meilleurs et moins clubs, on peut imaginer que certains ne se forceront pas et renteront facilement dans le top 10 et pourrait réussir à attirer ses vedettes pour la Grande Finale. Cette formule ne viendra en aucun cas récompenser la densité et la constance d’un club et cela est fort dommage. 

Si cela est la formule que la FFtri a présenté au club, ces structures doivent encore donner leur accord.

Aucun commentaire